HOTEL BANGKOK

bangkokblog hotel thailande 300x225 HOTEL BANGKOKPrésentation  des hotels de bangkok et de la ville de Bangkok:

Deux chiffres qui parlent : l’agglomération regroupe 10 % de la population du pays et 90 % des voitures immatriculées dans le royaume. Résultat : Bangkok est perçue au premier abord comme une vil­le-champignon exténuante où la circulation est chaotique et la pollution préoccupante. Notons aussi que cette ville bâtie sur des terres cernées de canaux s’est affaissée de 2 m en 10 ans. Les habitants y voient une manifes­tation des esprits qui se ven­gent ! Malgré ces problèmes qui s’aggravent, quelques endroits tranquilles subsistent au cœur de ce tumulte urbain. Après la frénésie d’immeubles toujours plus hauts, les responsables politiques s’efforcent de réguler la circulation urbaine, mais sans se préoccuper d’une quelconque esthétique urbanistique. La ville s’est équipée d’un vaste réseau d’autoroutes urbaines suspendues au-dessus des immeubles, ainsi que d’un métro aérien – le Skytrain – qui est relié au réseau souterrain. Que du béton massif qui défigure le paysage. D’ici 2012, trois nouvelles lignes sont en prévision. Malgré ces aspects démotivants, Bangkok est une étape pratiquement obligatoire, qui recèle quelques pépites : des temples superbes, un musée de pre­mier plan, des quartiers grouillant de vie, des marchés couverts, des coins bucoliques à découvrir en barque, des centres commerciaux modernes où l’on peut faire de bonnes affaires, des restaurants pour tous les goûts et une vie nocturne animée. Tout cela compense la chaleur, la poussière et le bruit de la journée.

aeroport de Bangkok blog hotel thailande 150x150 HOTEL BANGKOKArrivée à l’aéroport de Bangkok:

Aéroport international Suvarnab­humi -Niveau 1 : taxis publics et parkings. – Niveau 2 : hall des arrivées internationales et domestiques ; consigne ouverte tous les jours 24h/24. Prix : 100 Bts/j. (2 €) et par bagage, tarifs dégressifs. Service limousine 800-1 000 Bts (8-10 €) pour gagner Sukhumvit ou Khao San. Office de tourisme (TAT). Stands AIS et DTAC pour la location de portables et achats de car­tes SIM . Attention ! Même si les prix semblent attractifs, évitez tous les rabatteurs dans le hall des arrivées, vous risquez de payer 4 à 5 fois les prix normaux ! Filez droit dehors ! -Niveau 3 : restos, dispensaire médical (lun-ven 5h-20h ; sam et dim 24h/24) et pharmacie. -Niveau 4 : départs (à gauche, les vols domestiques, à droite, les vols internatio­naux) ; bureaux Thai Airways, Bangkok Airways ,IPB Air ,Air Asia ,Nok Air. Rejoindre le centre-ville de Bangkok : en voiture, compter 1h-1h30 selon le trafic. L’aéroport sera bientôt connecté par voie ferrée à la gare centrale ; une sta­tion est en construction avant Prachin Buri sur la ligne d’Aranyaprathet. Le trajet durera environ 2h et le coût en 3e classe sera inférieur à 50 Bts (1 €).

Pour les vols low-cost :

Les vols Iow-cost et intérieurs se font depuis l’ancien aéroport de Don Muang (à 24 km au nord de la ville et à 50 km de l’aéroport international. Renseignez-vous bien avant le départ ou l’arrivée. Principales compagnies low-cost : PB Air ou Air Asia. Le bus public n° 554 permet d’y arriver depuis l’aéroport international. En minibus privé, compter 300 Bts (30 €). Attention, pas de consignes à bagages.

Moyens de gagner Bangkok :

Airport Bus Express Il s’agit de 4 lignes de bus climatisés avec espace à bagages, assez économiques (environ 150 Bts, soit 3 €) et très pratiques, opérant de 5h à minuit. Renseigne­ments au niveau 1, porte 8, Airport Bus Counter . Passages toutes les 30 mn. En fonction du trafic, compter 2 bonnes heures de trajet. Le bus AE1 (A pour Airport) se rend dans le quartier de Silom. Si vous allez vers Khao San Road, grimpez dans le bus AE2 et descendez au terminus. La zone Sukhumvit et l’Eastern Bus Terminal sont desservis par le bus AE3. Pour vous rendre à la gare centrale de Hua Lam­phong (terminus), prenez le bus AE4. Public bus: De très loin le moyen le moins cher (autour de 35 Bts, soit 0,70 E I). Un peu plus cher si vous optez pour l’option » van » (40-50 Bts, soit 0,80-1 E), plus confortable. Gagner le Public Transportation Center gratuitement depuis les niveaux 2 ou 4 aux portes 3, 6 et 9 (grands panneaux totémiques) en 10 mn. 24h/24. Durée du trajet pour le centre-ville : 2h30 ; beaucoup plus s’il pleut. Si vous allez vers Khao San Road, prenez le n° 553 et descendez à Democracy Monument. Le bus no 552 conduit à la station de Skytrain On Nut (au sud-est de Sukhumvit Road  et à l’Eastern Bus Terminal. Le bus n° 551 passe à proximité du Northern Bus Terminal et du Victory Monument. Pour gagner le Southern Bus Terminal, prenez le bus n° 556. Attention : les bus publics sont vraiment bondés le matin avant 10h et le soir jusqu’à 20h. Les autochtones voient d’un œil moyennement accueillant la flopée de routards avec sac à dos qui enva­hissent l’espace. Comptoir des taxis: Au niveau 1. Le montant de la course est fixé au départ, comptez 250-350 Bts (5-7 E), en fonction de la distance ; ajoutez à cela 50 Bts (1 E) pour le chauffeur et si vous décidez d’emprunter l’autoroute urbaine, ce qui évite pas mal d’embouteilla­ges, le péage est à votre charge, 20-50 Bts (0,40-1 E). Essayez de vous grouper : les taxis acceptent 4 passagers, à condition de ne pas avoir de paquetages trop encombrants. Comptez alors une bonne heure de trajet. Sachez que les vrais taxis ont tous des plaques jaunes. Thai Limousine Service: Au niveau 2.    08-1652-44-44. Très cher : 700-2 400 Bts (14-48 E). Berlines grand luxe, climatisées, qui vous déposeront devant l’hôtel de votre choix. À éviter, sauf si vous êtes surchargé de bagages.

baiyoke sky hotel avec blob hotel thailande 254x300 HOTEL BANGKOKLes hotels de Bangkok:

Voici la liste de tous les hotels de Bangkok, quartier par quartier: VOIR TOUS LES HOTELS DE BANGKOK                       

La capitale de la Thaïlande est l’un des endroits avec une plus grande variété d’hôtels à travers le pays, avec un hébergement pour tous les goûts et budgets. Bangkok possède un grand nombre d’ hôtels situés dans la région métropolitaine, ce qui donne une bonne gamme pour rester touristes visiteurs internationaux et thaïlandais descendre à la ville pour quelques jours de visite. Le problème est que, parmi tant de variété que nous choisissons correctement? Tout dépend fortement de notre poche, alors que les prix à Bangkok reflètent parfaitement la qualité de la chambre , presque jamais enflé sans raison, la différence entre les prix fait toujours une différence dans la chambre. Mais ce n’est pas une raison suffisante pour ne rechercher que la nuit, une grande importance est également notre région où nous allons et nous changeons fournir voyons les différents visages de la ville des anges.  

Sukhumvit : C’est l’endroit idéal pour les voyageurs et les Asiatiques de l’Ouest qui viennent en Thaïlande pour affaires. Ici, les hôtels sont de catégorie exceptionnelle et est un quartier très central pour visiter les zones de bureaux d’affaires locaux. Ses rues sont également des boutiques de créateurs importantes et diverses agences bancaires.

Siam : C’est le meilleur endroit pour les acheteurs enthousiastes, ici les anciens marchés ont été remplacés par de grands centres commerciaux modernes réfrigéré air conditionné, où la classe sociale haute de la ville va vous faire dorloter consommateur. Les plus importantes sont le MBK etSiam Paragon . Si vous prenez un hôtel dans cette région, nous sommes aux portes de la zone sociale moderne de la capitale, en plus de la station de métro aérien qui traverse la ville comme sa colonne vertébrale, nous prendre à tous les coins.

Rattanakosin et Silom : Pour établir notre camp de base entre ces deux quartiers est un excellent moyen de commencer à visiter la ville par les activités, comme le palais royal , lestemples les plus importants et admirer le fleuve Chao Phraya et traverse la ville. Ici, le logement est généralement le meilleur de la capitale, bien que les prix des hôtels à côté des berges ont tendance à être plus cher. Toutefois, dans Khao San Road , les offres routards abondent et lamaison d’hôtes sont les rois de la rue.

Ceux-ci sont les plus recommandés pour les voyageurs à rester dans Bangkok . La plupart d’entre eux sont laissés à passer la première nuit dans la célèbre Khao San Road , mais si vous voulez voir les différents visages de la capitale du Siam est conseillé de se déplacer dans un autre quartier de voir la vie authentique de ses habitants et comment il se développe tous les jours sur les canaux, Chinatown, des zones commerçantes, ou à l’extérieur coins mois connus de cette immense métropole.

BANGKOK / OÙ MANGER ?

Bangkok dispose d’un éventail très large de restaurants qui proposent une cuisine très variée. Des dizaines de petites cantines ambulantes qui éclosent à la tombée du jour, mais aussi de vrais rendez-vous culinaires ou des adresses originales. Les restos de rue sont en général excellents et parfaitement recommandables, mais Impossible pour nous de vous donner des noms précis dans la catégorie « Très bon marché ». Fiez-vous à ceux où vous verrez beaucoup de Thaïlandais attablés, vous vous régalerez à tous les coups en faisant de substantielles économies par rapport eux restos plus classiques. Seule difficulté : que commander ? Jetez un coup d’oeil aux assiettes de vos voisins et faites confiance à votre instinct. Si vous apercevez des petits bouts de piments (rouges), faites comprendre que vous n’en voulez pas. A Bangkok, on n’est jamais à plus de 100 m d’un endroit où manger, et cela (pres­que) 24h/24.

bangkok china town blog hotel thailande HOTEL BANGKOK

Festivals et événements sont peut-être plus commun à Bangkok que dans n’importe quelle ville dans le monde. Les Thaïlandais aiment à célébrer, ils ont même commémorer thaïlandais, chinois et occidental Nouvel An, indépendamment de leur origine, vacances provoquent la ville s’animent dans la célébration. En plus de profiter officieusement un certain nombre de séjours à l’étranger, fêtes bouddhistes et ceux qui honorent la famille royale ou l’histoire du royaume de l’indépendance et de la démocratie sont une partie intégrante des moines bouddhistes festival et fêtes du peuple sont basés sur un calendrier lunaire de sorte que les dates ils sont célébrés sur varier d’année en année selon le calendrier grégorien. Plusieurs fêtes, bouddhiste ou autre, nécessitent célébrants de retourner dans leurs villes d’origine, afin de rendre hommage à leur famille, ancêtres, ou temple bouddhiste local. Pendant ces vacances Bangkok devient un peu une ville fantôme alors que des millions de personnes retournent dans leurs provinces d’origine pour célébrer. Alors que certaines fêtes religieuses et gouvernementales exigent une interdiction de la vente ou de la consommation d’alcool, il y a beaucoup d’autres célébrations qui proposent des plats et des boissons, en plus de la musique, le théâtre, la mode, ou des vitrines artistiques. Bangkok possède de nombreux sites en plein air qui contiennent plusieurs étapes pour la musique ainsi que de grandes quantités de nourriture, de boisson et activités pour les familles et les étrangers. En plus des jours fériés et fêtes nationales, qui sont généralement célébrées en grande pompe à Bangkok, en voici quelques-unes qui sont spécifiques à Bangkok ou sont particulièrement agréables dans la capitale:

 

 

 

 

 

Partager :
  • printfriendly HOTEL BANGKOK
  • digg HOTEL BANGKOK
  • stumbleupon HOTEL BANGKOK
  • delicious HOTEL BANGKOK
  • yahoobuzz HOTEL BANGKOK
  • googlebookmark HOTEL BANGKOK
  • misterwong HOTEL BANGKOK
  • reddit HOTEL BANGKOK
  • scoopeo HOTEL BANGKOK
  • addtofavorites HOTEL BANGKOK
  • linkedin HOTEL BANGKOK
  • viadeo HOTEL BANGKOK
  • facebook HOTEL BANGKOK
  • twitter HOTEL BANGKOK

2 Responses to HOTEL BANGKOK

  1. I am not sure where you are getting your information, but good topic. I needs to spend some time learning much more or understanding more. Thanks for fantastic info I was looking for this information for my mission.
    My travel blog [url=http://50toptraveldestinations.blogspot.com/]Top Travel Destinations[/url].

  2. Thibault says:

    que ce soit bien clair: il est impossible de manger quelque plat que ce soit en thailande sans avoir la certitude que celui ci n est pas « spicy » sous entendu pimenté. et quasiment tous le sont . la quantite de piment qu ils arrivent a caser dans une assiette est tout simplement monstrueuse et rend immangeable des plats probablement tres sympathiques mais qu il est impossible a un palais occidental de gouter sans se transformer en dragon crachuer de feu. arret cardiaque assure.
    dommage pour une cuisine qu on dit une des meilleures du monde.
    et ne comptez pas sur une cuisine adaptee aux occidentaux dans les lieux touristiques, pour eux, un plat sans piment, c est une heresie comme pour nous un glacon dans le vin, vous les ennuyez avec vos idees saugrenues.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>