CHOC CULTUREL

C’était autrefois un sacré choc – ça le reste, mais atténué, qui dépendra, bien sûr, des endroits où vous séjournerez. Il est d’autant plus intense hors de la capitale, ou sur les sites historiques que dans une discothèque de Bangkok ou un Department Store. Regrettons tout de même le développement d’une mono-culture internationale, où les enseignements d’un certain capitalisme américain se multiplient : vous trouverez des Mac Donald à tous les carrefours de grands centres, des magasins 7 /11. Avance-t-on à marche forcée vers une société de consommation vouée au culte du seul roi Baht ?

A Bangkok, les klongs ont laissé la place aux voies rapides. Et aujourd’hui, les blocs de bétons avancent partout à grande vitesse comme à Mexico, Sao Paulo ou Le Caire. Un commentaire entendu au sortir d’un bus V.I.P. : « Très honnêtement, ça n’a rien de plus authentique ou de plus exotique que Genève ou Zurich… et encore, ici il n’y a pas la montagne! En définitive défilé permanent de tennis, jeans sales et cannettes de coca… » C’est sévère, mais l’évolution est inquiétante.

Partager :
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Google Bookmarks
  • MisterWong
  • Reddit
  • Add to favorites
  • LinkedIn
  • viadeo FR
  • Facebook
  • Twitter
  • Tumblr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *