SECURITE

La Thaïlande n’a pas la réputation d’un pays dangereux et les accidents graves concernant les touristes sont peu nombreux. Sont banals, par contre, de nombreux délits mineurs : larcins de pickpockets, vol à la tire, escroquerie à la carte. Faites preuve de bon sens et aiguisez celui de l’observation. Voici quelques conseils qui pourront vous éviter quelques désagréments – c’est sévère mais prudent :

Ne pas accepter de cadeaux, de nourriture, de cigarettes, de boisson ou autre d’un inconnu avec lequel vous venez de sympathiser, particulièrement au cours d’un voyage en bus ou en train. Nombreux sont les cas de gens drogués puis volés.

  • si vous voyagez seul, évitez de vous endormir sans mettre vos affaires en sécurité.
  • attention aux safety box des hôtels et guesthouses, pas aussi sûrs que leur nom le prétend. Notez vos dépôts et obtenez, quand c’est possible, des reçus. Evitez de laisser vos cartes de crédit à l’hôtel. Elles pourraient être utilisées à votre insu durant une absence : grande spécialité thaïlandaise.
  • très utile : demandez, avant de quitter votre hôtel ou votre guesthouse, à ce qu’on vous écrive le nom et l’adresse de l’établissement en thaï. En effet, les conducteurs de tuk-tuk et de taxi parlent très mal, voire pas du tout, l’anglais. De même, lorsque vous désirez vous rendre à un endroit particulier, demandez à l’hôtelier de transcrire le nom et l’adresse du lieu en thaï.
  • lors d’achats payés avec votre carte de crédit, ne la perdez jamais de vue, des commerçants peu scrupuleux n’hésitent pas à émettre plusieurs reçus. Sauf valeurs trop importantes, vous pouvez d’ailleurs tout payer en espèces, retirées avec votre carte de crédit dans les distributeurs automatiques (ATM).
  • modérez les signes extérieurs de richesse quand vous faites du shopping, principa­lement dans les marchés de nuit (nightbazaar). Evitez bijoux, caméscope et tenues trop habillées. De la simplicité…
  • pas de portefeuille dans les poches arrières, ni de sac à main, ni les liasses de billets.
  • gardez un oeil sur vos portefeuilles, sac, agenda, si vous téléphonez d’une cabine.
  • conseil précieux : toujours avoir sur soi deux photocopies de son passeport. Des tas de personnes vous demanderont de le photocopier. Donnez la photocopie et dites que le passeport n’est pas sur vous. Car, en Thaïlande, il est toujours potentiellement dangereux de laisser son passeport.
  • femme seule ou en groupe, vigilance recommandée dans les aéroports, les gares ferroviaires et routières, surtout la nuit. Evitez le nudisme et le topless sur les plages particulièrement désertes. N’oubliez pas que dans la société thaï, les femmes respectables ne voyagent jamais seules et donc que votre situation est tout à fait anormale. Idem si vous recherchez de la compagnie. Ceci est particulièrement recommandé dès que vous vous éloignez des destinations touristiques.
  • méfiez-vous des propositions immédiates trop amicales de visites de boutiques, de familles (un Thaï invite normalement rarement à son domicile) et des « bonnes affaires » trop faciles particulièrement l’achat de pièces. D’ailleurs, le premier conseil des offices de tourisme est d’éviter toute proposition d’inconnu de visite gratuite, d’accompagnement ou de superbes affaires. En cas de problème, la police se montrera tout à fait inefficace ou impuissante.
  • mettez pareillement en doute les propositions des chauffeurs de taxi, ou de tuk tuk, ainsi que des jeunes filles trop avenantes. Certains sont de bonne foi et tout à fait sympathiques mais beaucoup sont commissionnés, surtout les plus officiels, comme les employés d’aéroport ou les guides touristiques accrédités.
  • si vous voyagez près des frontières birmanes et cambodgiennes en particulier, redoublez de précautions et renseignez-vous auprès des locaux sur l’évolution de la situation. Les frontières sont, en effet, très perméables et souvent utilisées comme ligne de démarcation tactique par les guérillas birmanes et cambodgiennes. La fron­tière birmano-thaï reste d’ailleurs fermée à Mae Saï.

si vous vous déplacez avec votre portefeuille, prenez soin d’y glisser la carte de votre hôtel en y inscrivant votre nom et votre numéro de chambre. En cas de perte, vous avez une petite chance de retrouver papiers et cartes de crédit, même .

Partager :
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Google Bookmarks
  • MisterWong
  • Reddit
  • Add to favorites
  • LinkedIn
  • viadeo FR
  • Facebook
  • Twitter
  • Tumblr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *