Archives de catégorie : hotel Koh Chang

PRÉSERVER KO KUT EN THAILANDE

Louis Thompson est le chef de projet adjoint du Soneva Kiri Resort, un complexe hôtelier  en plein essor de Ko Kut. Sa première préoccupation est de limiter l’impact environnemental du nouveau tourisme sur l’île.

Qu’avez-vous pensé de Ko Kut quand vous êtes arrivé ? On était presque en basse saison et j’ai assisté à une forte tempête et vu des vagues énormes – on se serait cru dans le film En pleine tempête.

Que pensez-vous de l’île aujourd’hui ? C’est un paradis. Ko Kut est la dernière île tropicale intacte de Thaïlande. J’adore l’endroit et les gens qui y habitent.

Comment voyez-vous le développement touristique sur Ko Kut ? J’espère que l’île se développera lentement et intelligemment, et qu’elle ne sera pas contaminée par le caractère sordide de Pattaya. Il faut absolument éviter qu’un car-ferry vienne du continent jusqu’ici. Si nous pouvons limiter le nombre de voitures ou utiliser exclusivement des véhicules électriques, l’île conservera intacte la majeure partie de son environnement sauvage. Un réservoir devra également être aménagé, et une stratégie de gestion des déchets devra être mise au point. J’espère vivement que la majeure partie de Ko Kut obtiendra le statut de parc national pour que nous puissions préserver son cadre naturel.

Comment les résidents de l’ile réagissent-ils au développement touristique ? Assez bien, en général. Ils sont ravis des nouveaux emplois que le tourisme va générer car ceux-ci dynamiseront l’économie et encourageront les initiatives environnementales.

Des conseils particuliers aux voyageurs ? Je leur suggère d’apporter un guide de conversation car l’anglais reste très peu parlé dans certaines zones. Sinon, je leur recommande les villages d’Ao Yai – une crique de pêcheurs authentique qui fut jadis une destination prisée des pirates. Mon site préféré est l’épaisse forêt de Khao Din Daeng. En matière de déplacements, le vélo et le long-rail boat sont les meilleurs moyens de locomotion une fois sur l’île.

Technorati Tags:

ARCHIPEL DE KO CHANG EN THAILANDE

Si vous en avez assez d’entendre les gens vous dire “Vous auriez dû venir il y a dix ans”, mettez le cap sur l’archipel de Ko Chang. Contrairement à ce qui se passe dans les autres stations balnéaires montantes de Thaïlande, la plupart de ces îlots demeurent relativement intacts. Ourlés de plages dorées, célèbres pour leurs récifs coralliens et leur faune marine abondante, ils permettent également de découvrir une forêt tropicale luxuriante.

 

Composé de presque cinquante îles, cet archipel superbe est subdivisé en plusieurs parcs maritimes et sous-régions administra­tives. Le parc maritime de Ko Chang couvre la zone autour de la plus grande île, Ko Chang (qui donne son nom à l’archipel). Plus loin, le parc de Mu Ko Rung protège les plus beaux récifs coralliens de la zone. En raison de la pénurie d’eau douce sur ces petites îles, aucune infrastructure commerciale n’est installée. Un organe gouvernemental quasi autonome, le Ko Kut Subdistrict, contrôle la majeure partie des îles plus au large. Seuls quelque 2 500 habitants sont disséminés sur ces poches de jungle luxuriante.

Joyau du sud-est de la Thaïlande, Ko Chang possède des plages paradisiaques et une forêt qui émerveillera les visiteurs. D’autres îles, qui se sont récemment lancées dans le tourisme, se transforment en destinations tropicales idylliques. Ko Mak et Ko Kut comprennent des dizaines de lieux d’hébergements, dans un cadre assez isolé puisque chaque complexe hôtelier occupe généralement seul l’une des innombrables baies. Même les îles de moindre taille, comme Ko Whai, Ko Rayang, Ko Kham et Ko Kradat, ont leur lot de resorts installés le long des plages de sable blond.

C’est donc le moment ou jamais de prévoir un voyage dans l’archipel de Ko Chang. Pendant encore quelque temps, des vacances ici vous donneront un aperçu du passé du royaume de Thaïlande, lorsqu’il était exempt de tout développement touristique. Une occasion à saisir !

Technorati Tags:

L’ile de Koh Chang en Thailande : un vrai paradis!!

Que voir sur l’ile de Koh Chang en Thailande : 
Bang Bao  est un petit village typique de pêcheurs d’une quarantaine de maisons en tôle ondulée et bois, installées sur pilotis (80 habitants environ). On circule entre les habitations sur des planches alignées côte à côte, et matérialisant les rues. De nombreux bougainvillées en pots à chaque carrefour! Quelques chalutiers attendent le soir pour gagner la mer, alors que des équipages aux visages mats et burinés s’active pour l’entretien des engins de pêche (casiers, filets, lignes…). Le poisson garde pour la consommation courante sèche en plein soleil, suspendu a toutes les maisons. Également deux salles de billard (il faut bien que les jeunes du village s’amusent !), une épicerie et trois restos-bars pépères… Vous le constaterez, les gens sont absolument charmants, et l’ambiance du village est vrai¬ment restée authentique. Les quelques Européens qui ont tenté d’y ouvrir des bistrots se sont fait gentiment rembarrer (bravo !). On y accède à moto ou à VTT (pour les plus sportifs) par une route cimentée récemment ouverte Avant, il fallait louer un bateau à longue-queue (toujours possible depuis Las Kaï Bae Beach) ou bien marcher deux bonnes heures dans la jungle! On aimait bien aussi…
Khlong Phu Waterfalls : plus petites que celles de Tha¬Mayom (accessibles depuis la côte est). Entrée : 200 Bts (4 US$). Ces chutes offrent l’intérêt d’une balade sympa dans la jungle avec, au bout la possibilité de piquer une tête… L’idéal est de le faire à VTT . De Kaï Bae Beach, remontez la piste en direction du nord (5 km ,¬puis empruntez une petite route à droite (c’est fléché). Traversez la première rivière avec votre engin, vous pourrez continuer après. Arrivé au parking laissez votre vélo et grimpez le chemin qui vous emmènera jusqu’à la cas¬cade (30 m de chute). Un bassin naturel avec une eau limpide et fraîche vous y attend. Compter 1 h 15 à VTT et 2 h 30 à pied.
Belles balades dans la jungle: les chemins les plus courus se trouvent dans le sud de l’île. La découverte de la jungle est une expérience étonnante et inoubliable. Pour pénétrer dans cette végétation exubérante et bruyante (vous n’y êtes jamais seul !), on vous recommande de prendre tous les renseignements nécessaires auprès de votreguesthouse de Koh Chang et de vos faire accompagner, bien sûr.
Quelques petits conseils :
– bien que les gens d’ici fassent le trajet pieds nus, prévoyez de bonnes chaussures (baskets ou chaussures de rando).
– En cas de doute à un croisement de chemins (il y en a très peu), prenez toujours celui le plus proche de la côte.
– Sur le trajet, vous rencontrerez quelques habitations isolées, dont les occupants travaillent dans les cocoteraies ou sur les plantations d’hévéas latex). N’hésitez pas à leur demander confirmation de votre itinéraire.
Plongée sous-marine à Koh Chang :
C’est unspot qui monte, qui monte! Encore peu exploré (ouf !), le parc national de Koh Chang livre aux plongeurs des sites sauvages intacts et peu profonds,
la profusion de poissons est partout une constante. Une richesse inestimable à prix très raisonnables : voici ce que proposent les rares centres de pongée de l’île… Bande de p’tits veinards! Pensez a demander des renseignements a votre hotel de Koh Chang.

Technorati Tags:

Les plages de Ko Chang en Thailande

HAT SAI KHAO (WHITE SANDS BEACH)
Si vous arrivez depuis Trat, la plage animée de Hat Sai Khao sera votre premier arrêt après avoir franchi le promontoire escarpé au nord. Cette longue plage n’est pas la plus belle de Ko Chang, mais elle offre un vaste choix de restaurants et d’établissements nocturnes. La partie sud est appelée Hat Kai Muk (Pearl Beach).
Remark Cottages .Un jardin merveilleusement verdoyant dissimule 15 bungalows de style balinais qui, malgré leur simplicité, sont rehaussés de détails décoratifs raffinés. Décontractez-vous dans la piscine en bois ou offrez-vous une séance de jets hydromassants.
MacResortHotel. Faites-vous dorer au soleil dans la piscine à débordement. Le complexe a l’air très moderne par rapport à d’autres hébergements de Hat Sai Khao. Les chambres les plus chic ont un carrelage en faux marbre et d’immenses hublots au-dessus de la baignoire.
Cookies Hotel.Il y a là deux édifices en forme de fer à cheval : une structure à deux niveaux au bord de la plage, et un bâtiment à trois niveàux à la lisière de la jungle, de l’autre côté de la route. L’essentiel de l’action se déroule autour de la piscine, dans le U de l’unité située côté plage. Il vaut la peine de dépenser 500-1 000 B de plus pour être logé dans l’une des chambres aérées proches de la piscine.
Keereeta. Bien qu’il soit en retrait de la plage, le petit Keereeta est l’une des adresses favorites à Hat Sai Khao. Ses chambres entourent une cour au décor méditerranéen, et chacune possède un balcon secret, sur le toit, offrant une vue sur les flots bleus.
KC Grande Resort. C’est le premier établissement sur lequel vous tomberez en descendant la montagne pour rejoindre Sai Khao. Sa dénomination “grande” n’est pas usurpée. On dirait que cette métropole s’agrandit à chaque saison. Lors de notre passage, on y achevait un hôtel Ko Chang pompeux de 60 chambres.
Parmi les autres adresses à retenir, citons les suivantes :
Koh Chang Kacha Resort. Un joli mélange de bois et de brique, donnant sur la mer. Banpu Ko Chang Resort. Dans un jardin ombragé qui descend en pente douce jusqu’à la plage.
Saffron on the Sea .Niché dans une crique de galets. Mise sur l’exception et le charme.
Logan’s Place. Service compétent et design Ikea.

Technorati Tags:

Que faire sur l’ile de Ko Chang en Thailande?

Le tout nouveau Tree Top Adventure Park , près d’Ao Bai Lan, est une passionnante course d’obstacles à la cime des arbres. Le prix comprend deux heures d’acrobaties dans les branches et les transferts depuis/vers votrehôtel Ko Chang .Dernière entrée : 15h.
Une sortie en kayak d’un genre exceptionnel attend les visiteurs dans la petite communauté de pêcheurs de Salak Kok. Le Chang Spirit Club loue des kayaks (100 B/h) pour explorer les épaisses mangroves poussant au bord de la rivière. Il vend également de jolis objets artisanaux en bois (200 B) et propose des « dîners croisières » enchanteurs.
Certains des villages de bungalows entre Hat Sai Khao et Hat Kaibae louent des kayaks, des planches à voile et des body-boards. Dolphin Divers)pourra vous fournir presque
n’importe quel type d’engin nautique. A Bang Bao, plusieurs sociétés, dont Buddha View et Dive Adventure , louent des bateaux avec capitaine (8 000-16 000 B) pour ceux qui veulent entreprendre leur propre aventure marine.
SPA ET YOGA
Avec la prolifération des complexes hôteliers haut de gamme, le nombre de spas a également augmenté. Aujourd’hui, toutes les plages de la côte ouest possèdent des établissements où se faire choyer.
Si vous êtes amateur de yoga, de reiki, de massage aux bambous et/ou de méditation, rendez-vous au Baan Zen, à Khlong Phrao. Tenue par un sympathique couple de Français, cette maison en teck, installée au bord d’un lagon tranquille à proximité de l’océan, est un lieu apaisant où les hôtes peuvent passer des vacances d’introspection sous la houlette d’un instructeur de yoga Sivananda expérimenté.
Si l’humidité naturelle ne suffit pas à purifier vos pores, faites une séance de sauna aromatique au Bailan Hertal Sauna;vous y transpirerez dans la vapeur d’une variété d’herbes, dont le combava, la citronnelle et le prai. Des masques de boue et des gommages au sel sont également proposés dans un jardin luxuriant.

Technorati Tags: