Archives de catégorie : hotel Koh Lanta

Que faire autour de Koh Lanta en Thaïlande ?

ROBINSONNADE À KO BU BU :

A quelques kilomètres de la côte est de Ko Lanta, cette île privée est idéale pour jouer les Robinson arec ses deux sublimes plages de sable blanc et sa mangrove, sa végétation dense et, au large, est ce qu’il faut pour le plaisir du snorkeling.

Question hébergement sur Koh Lanta , il y a une douzaine de bungalows rustiques mais décorés avec inagination, tout simplement appelés Bu Bu Island ou l’on peut se prelasser dans un hamac. Mieux vaut téléphoner à l’avance pour vérifier qu’il y a de la place et organiser le transfert depuis Ko Lanta. Pour vous y rendre par vous-même, louez un long-tait boat à l’embarcadère de Ban Ko Lanta (200 B).

Same Same But Different : Ce restaurant idyllique est situé en bord de mer, avec des lubies installées sur le sable. On y sert l’une des meilleures cuisines thaïlandaises de l’île. Question ambiance, difficile de trouver mieux.

Faim de Loup : Ce petit bistrot français sert du vrai des sandwichs baguette et des plats landais.

Red Snapper. Tenu par des Hollandais, ce restaurant installé dans un jardin romantique, en bordure de route à Ao Phra Ae, propose une excellente cuisine européenne.

Prendre un verre et sortir :

La vie nocturne de Ko Lanta est trépidante en haute saison.

Reggae House (Hat Phra Ae) est le plus célèbre des bars installés le long des plages

en particulier autour de Hat Phra Ae) le son est à plein volume de reggae et dance.

Opium. Ce club chic accueille des musiciens les jeudis et dimanches soir. Les autres soirs àe la semaine le grand dance floor est animé ami des DI invités.

Depuis/vers Ko Lanta

La plupart des visiteurs arrivent à Ko Lanta en bateau ou en minibus climatisé. Si vous êtes motorisé, vous devrez prendre l’un des ferrys de véhicules (moto 20 B, voiture 4×4 75/150 B; & 7h-20h) qui circulent fréquemment entre Ban Hua Hin et Ban Khlong Mak (Ko Lanta Noi) avant de rejoindre Ko Lanta Yai.

Technorati Tags:

Les petites îles autour de Koh Lanta en Thaïlande

Comment circuler ?

La plupart des complexes hôteliers de Koh Lanta envoient des véhicules à l’arrivée des ferrys pour assurer le transfert gratuit de leurs clients à l’aller. Au retour, comptez 80-150 B pour rejoindre l’embarcadère. Vous pouvez aussi prendre un des motos-taxis qui stationnent en face du 7-Eleven à Ban Sala Dan. La course revient à 50-200 B selon la distance.

On peut louer des motos un peu partout. Mais les casques sont rarement fournis et l’assurance, jamais. Soyez donc très prudent sur les routes cahoteuses. Le tarif est de 250 B/jour.

Plusieurs hotels de Ko Lanta louent des 4×4 autour de 1 600 B/jour, assurance comprise.

KO JUM ET KO SI SOYA :

Au nord de Ko Lanta, Ko Jum et sa voisine Ko Si Boya semblent désertes, tant les rares constructions sont nichées au milieu des arbres. Les activités se résument à peu de choses : s’adonner au farniente sur la plage et flâner dans les sympathiques villages musulmans. On est à mille lieues du monde moderne et c’est là le charme. Les habitants appellent Ko Jum uniquement la partie sud plate et Ko Pu la partie nord vallonnée, mais il s’agit d’une seule île, Ko Jum.

http://hotel-thailande.com/Krabi.html
http://hotel-thailande.com/Krabi.html

Où se loger et se restaurer?

Les hébergements sur Ko Jum sont le plus souvent rudimentaires (même si les cho évoluent) et se situent en bordure des plag de la côte ouest. Certains louent des kayaks d mer et la plupart disposent d’un restaurant. Les transports publics à destination de Ko Jum et Ko Si Boya sont très rares en basse saison, aussi la plupart des hôtels ferment de mai à octobre.

New Bungalows. Spacieuses huttes plus ou moins confortables à l’extrémité sud de la plage. Bon marché, les cabanes dans les arbres ont un attrait particulier.

Siboya Bungalows : Bien conçues, les huttes sont installées sur une pelouse luxuriante, ombragées par d’im­menses palmiers et hévéas. Toutes sont agrémentées de vérandas et de hamacs. Il a aussi 2 maisons équipées à louer, idéales pour les longs séjours. Le restaurant sert une excellente cuisine thaïlandaise.

Woodland Lodge. Les huttes de bambou typiques sont dotées de vérandas en bois vernis et de moustiquaires. Les propriétaires organisent des croisières en bateau, des sorties pêche et des cours de cuisine en haute saison. Le restaurant est excellent et très convivial. Le lodge, ouvert toute l’année, comporte aussi des bungalows plus grands pour les familles.

Joy Bungalow : Sur la côte sud-ouest de Ko Jum, ces bungalows sur pilotis en bois et chaume se situent sur un terrain herbeux à l’ombre des palmiers. Le restaurant, sur la plage, dégage une bonne ambiance mais la notoriété de l’endroit fait fuir certains clients.

Oon Lee Bungalows : De style Robinson-chic, ces bungalows en bois sur pilotis, tenus par une famille franco-thaïlandaise, se nichent dans un jardin ombragé sur une plage de sable blanc déserte, dans la partie Ko Pu de Ko Jum. Nombreuses possibilités d’activités, dont les plus belles randonnées de l’île. Sublime restaurant fusion justifiant à lui seul la visite.

Koh Jum : Écolodge grand style : en bois dur et bambou .

Technorati Tags: