Comment aider la Thailande apres le tsunami?

PROJETS TOURISTIQUES POUR LE DÉVELOPPEMENT DES COMMUNAUTÉS DE LA PROVINCE DE PHANG-NGA :
Quelques années ont passé depuis le tsunami et Phang-Nga semble avoir retrouvé son visage normal, tout du moins si l’on s’en tient aux zones touristiques. Ce que la majorité des visiteurs ignorent, c’est que nombre de communautés de pécheurs ont vu leur mode de vie bouleversé à jamais, suite à la perte d’un parent qui subvenait aux besoins de toute la famille, à la destruction des bateaux et des outils de pêche, ainsi qu’en raison de leur installation à l’intérieur des terres, dictée par la nécessité ou par la peur. La reconstruction continue aujourd’hui, sous la forme de projets de développement communautaires, auxquels peuvent contribuer les voyageurs, en participant à l’un des programmes novateurs envisagés pour la région.Retrouvez toutes le sinformations a la reception de votre hotel de phuket.
Le remarquable Tsunami Volunteer Center, basé à Khao Lak, et géré par des Thaïlandais, est l’organisation la plus connue de la côte. Elle a besoin de volontaires, à qui elle propose d’enseigner l’anglais ou de travailler à des chantiers dans les villages, tout en suivant des cours de langue ou de cuisine thaïlandaise. Si votre séjour en Thaïlande est limité, vous pouvez soutenir ses activités en vous inscrivant à un circuit de 2 jours/1 nuit avec hébergement chez l’habitant (à partir de 3 000 B). Et si vous ne pouvez passer la nuit, participez au moins au circuit Post Tsunami Experience (100 B; 9h mar), promenade pédestre qui part du supermarché Nang Tong dans le centre de Khao Lak et comprend un authentique déjeuner thaïlandais. Votre participation et tout ce que vous acheterez dans les boutiques sur votre chemin aideront à soutenir l’économie locale. Le mercredi, passez au centre pour prendre part à une leçon de cuisine (200 B) ou de langue thaïe (100 B), — débutant à 15h —, et profitez-en pour consulter le programme des classes, moins fréquentes, d’artisanat et de danse.Votre hotel de Koh Phi Phi , vous donnera les numero de telephone des associations.
Northern Andaman Tsunami Relief a vu le jour comme organisation de secours aux sinistrés sur la base du volontariat, puis, quand les besoins ont changé, a commencé à aider les communautés locales à créer leur propres projets de développement. Aujourd’hui, ces communautés réussissent à autofinancer leurs programmes, ne recevant qu’un minimum d’aide du NATR. Un succès du NATR, d’importance pour les visiteurs de la région, est l’Andaman Discoveries, qui organise dans les communautés villageoises des circuits avec hébergement, des séjours de tourisme ou de travail volontaire. Vous rendrez service comme vous le pourrez, mais l’expérience est inoubliable.
Établi bien avant que le tsunami ne frappe la côte d’Andaman, le Koh Yao Noi Eco-Tourism Club est l’entreprise, heureuse et couronnée de succès, d’un groupe de visionnaires concernés par les effets pas toujours bénéfiques du tourisme sur leur petite communauté de pêcheurs de l’île de Ko Yao Noi, de culture musulmane. Vous pourrez passer la nuit chez l’habitant (150 B/pers la nuit, plus 100 B reversés au Koh Yao Noi Environment Fund), prolonger votre séjour pendant la journée (3 repas 150 B/pers), ou vous joindre à des circuits dans les environs de l’île, ou au-delà, (300 B/pers). Une expérience similaire est proposée par le Community Based of Kohyaohomestay.

Partager :
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Google Bookmarks
  • MisterWong
  • Reddit
  • Add to favorites
  • LinkedIn
  • viadeo FR
  • Facebook
  • Twitter
  • Tumblr

Technorati Tags:

This entry was posted in actualite phuket and tagged . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *