Conseils pour les randonnées au nord de la Thailande

Ce type de randonnée n’est pas pour tout le monde. Il faut tout d’abord être en bonne condition physique pour supporter des marches soutenues en terrain accidenté et l’exposition aux intempéries.
Par ailleurs, beaucoup ne supportent pas de traverser des villages et de revêtir le rôle de voyeurs.
Dans les villes et villages des autres régions de la Thaïlande, la population est habituée aux visages, aux manières et aux comportements des étrangers (ne serait-ce que par la télévision), mais dans les montagnes du Nord les tribus mènent encore une vie indépendante et isolée du reste du monde.
Ce tourisme « tribal » a donc des conséquences importantes. Côté positif, il permet aux visi¬teurs de voir comment vivent des sociétés traditionnelles. De plus, comme le gouvernement thaïlandais est soucieux de l’image du pays offerte par ces minorités, le tourisme a eu ceci de bon qu’il l’a obligé à réévaluer sa politique à leur égard. Côté négatif, les randonneurs introduisent des objets et des idées culturelles qui peuvent détruire les coutumes tribales à des degrés divers.
Si vous avez mauvaise conscience à troubler les modes de vie traditionnels, il est préférable de vous abstenir. Il est indéniable que le trek en Thaïlande du Nord est commercialisé comme n’importe quel produit. Tous ceux qui vous promettront une expérience marquée du sceau de l’authenticité, au minimum exagèrent et, au pire, contribuent au déclin de la culture tribale.
Partager :
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Google Bookmarks
  • MisterWong
  • Reddit
  • Add to favorites
  • LinkedIn
  • viadeo FR
  • Facebook
  • Twitter
  • Tumblr

Technorati Tags:

This entry was posted in decouverte Thailande and tagged . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *