Fête végétarienne de Phuket

Elle célèbre le début du carême taoïste (« Taoist Lent »), au cours duquel les Chinois pieux s’abstiennent de toutes viandes et de produits carnés. Les festivités sont centrées sur cinq temples chinois, le plus important étant le lui Tui de Th Ranong, suivi du Bang Niaw et du Sui Boon Tong. D’autres villes se mettent en fête, telles Kathu (d’où la fête est originaire) et Ban Tha Reua.

Chaque année, la TAT de Phuket publie un programme des festivités. Trang, Krabi et d’autres cités du Sud organisent une fête similaire.

La Fête végétarienne comporte diverses processions, des offrandes aux temples et des manifestations culturelles. Elle s’achève dans une apothéose d’auto-mortifications – marche sur des charbons ardents, ascension d’échelles de lames de couteau, perforation de la peau avec des objets pointus… Les commerçants du centre-ville disposent, devant leurs boutiques, des autels où ils placent neuf petites tasses de thé, de l’encens, des fruits, des bougies et des fleurs, destinés aux neuf empereurs-dieux invoqués pendant la fête. Les médiums font descendre les neuf dieux sur terre pour le temps de la fête en se mettant dans des états de transe et en se perçant les joues avec toutes sortes d’objets – branches taillées en pointe (avec les feuilles encore attachées !), fers de lances, trombones, poignards.

Certains vont jusqu’à s’ouvrir la langue avec une lame de scie ou de hache. Durant les processions, ces médiums s’arrêtent devant les autels et prennent les offrandes de fruits pour les ajouter à la panoplie des objets transperçant leurs joues ou bien les offrir aux spectateurs en manière de bénédiction. Ils boivent également l’une des neuf tasses de thé et disposent quelques fleurs à leurs ceintures. Les commerçants et leurs familles assistent à la scène les mains jointes en wài, par respect pour les médiums et pour les divinités qui les possèdent temporairement.

L’ambiance est à la frénésie religieuse, avec des bruits assourdissants de pétards, des danses rituelles, et des chemises tachées de sang. Certains voient une influence de la fête hindoue de Thaipusam, dans la Malaisie voisine, prétexte à de semblables actes de mortification. D’après les Chinois du pays, la fête fut instaurée par une troupe de comédiens venus de Chine, qui s’arrêtèrent à Khatu il y a 150 ans. La troupe tomba gravement malade et décida que ses maux venaient de ce qu’elle ne s’était pas suffisamment conciliée les faveurs des neuf empereurs-dieux du taoïsme. La pénitence de neuf jours que les comédiens s’imposèrent comportait des auto-perforations, des méditations et un strict régime végétarien.

À propos de notre site :

Des séjours, des circuits autour de Phuket, Patong, Kata, Kamala,des hotels de luxes,de la thalassothéraphie, des spas,des séjours aux iles koh phi phi et koh Lanta avec hotel-thailande.com

Partager :
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Google Bookmarks
  • MisterWong
  • Reddit
  • Add to favorites
  • LinkedIn
  • viadeo FR
  • Facebook
  • Twitter
  • Tumblr

Technorati Tags:

This entry was posted in actualite Thailande and tagged . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *