Les manifestants thaïlandais entrent dans le siège du gouvernement à Bangkok

Les manifestants anti-gouvernementaux enThaïlande sont arrive mardi dans le bâtiment qui abrite le siège du gouvernement à Bangkok. La foule a aussi pénétré la Préfecture de police, situé dans le même complexe. De temps accès a eu lieu pacifiquement et aucun incident signalé.

Le mouvement, salué comme une grande victoire par l’opposition, a eu lieu après les barricades de police à la retraite qui protégeaient les bâtiments officiels et asesiados annoncé que les manifestants ne soient pas confrontés.

« Les manifestants disent qu’ils veulent rendre les bâtiments du gouvernement, mais le gouvernement ne veut pas de confrontation ou de lutte , si nous avons commandé la police de faire marche arrière « , a déclaré le porte-parole de presse du gouvernement Teerat Ratanasevi.

Aussi le chef de la police métropolitaine, le général Kamronvit, a déclaré aux médias que dans les présents agents de jour pas utilisé des gaz lacrymogènes et laissez les manifestants d’entrer dans le siège des autorités à rester longtemps qu’ils le souhaitent, indique la quotidien Bangkok Post .

« Assaut final »

Manifestants anti-gouvernementaux ont commencé lundi que se sont surnommé « assaut final » au siège de la police métropolitaine de Bangkok, à forcer la chute du Premier ministre Yingluck Shinawatra.

Il ya deux jours, des manifestants et des agents du gouvernement font face dans une bataille où les flics tentent de disperser les émeutiers avec gaz lacrymogènes canonseau et tirant des balles en caoutchouc.

Les manifestants répondent par jeter des pierres, des bouteilles et des explosifs artisanaux , tout en essayant d’enlever les barrières en béton entourant le siège de la police et le siège du gouvernement dans la capitale thaïlandaise. Au moins cinq personnes ont été tuées dans les manifestations.

Malgré ces incidents violents dans les rues de Bangkok , la normalité et le calme règne dans d’autres régions de la métropole où boutiques, bars et restaurants se poursuivent avec l’horaire régulier.

Le Centre d’urgence Erawan a indiqué dans son dernier rapport que 119 personnes ont été blessées lors d’affrontements dimanche , trois d’entre eux de blessures par balles, la plupart des problèmes liés à l’inhalation de gaz toxiques.

Le Premier ministre a dit qu’il ne démissionnera pas

Le Premier ministre de la Thaïlande, Yingluck Shinawatra, a déclaré dimanche a déclaré aux journalistes que elle démissionner pas que vous avez besoin de manifestants antigouvernementaux ont à nouveau offert dialogue pour surmonter la crise politique.

Yingluck a décrit comme «inacceptable» et contraire à la Constitution exige chefse plaint de céder le pouvoir à un conseil populaire, Suthep après avoir rencontré lundi soir à une réunion dirigée par les chefs de l’armée.

Les contre accusent le gouvernement élu de la corruption et être manipulés dans l’ombre par le Premier ministre déchu et frère aîné de l’actuel Premier ministre Thaksin Shinawatra.

Au moins cinq personnes ont été tuées lors d’affrontements entre partisans et adversaires de l’exécutif dernier samedi soir autour de l’état Université Ramkhamhaeng et Rajamangala dans le nord-ouest de la capitale.

Thaïlande porte une grave crise politique depuis le coup d’Etat militaire sans effusion de sang en 2006 a renversé le gouvernement de Thaksin.

Thaksin et sa sœur ont large soutien parmi les classes inférieures et les régions rurales du nord-est, alors que beaucoup de leurs adversaires sont du milieu urbain et les classes supérieures et les secteurs près de l’armée et de la monarchie.

Partager :
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Google Bookmarks
  • MisterWong
  • Reddit
  • Add to favorites
  • LinkedIn
  • viadeo FR
  • Facebook
  • Twitter
  • Tumblr
This entry was posted in actu thailande. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *