Phuket en bref…

Avec ses plages, ses criques et ses baies, Phuket est le paradis tropical par excel­lence. On peut faire de tour de l’île : 50 km du nord au sud, ce n’est pas la mer à boire. Mais les attractions sont limitées. Quelques curiosités pourtant, dont le festival végé­tarien et la ville de Phuket elle-même. Ni plate, ni nue, l’île est plutôt montagneuse. Son plus haut sommet s’élève à 532 m. Elle est assez vaste avec ses 550 km2 (626 km2 pour Singapour, à titre de comparaison).

Située dans la mer Andaman, Phuket compte 10 000 pêcheurs et 350 chalutiers. C’est une île riche, qui n’a pas besoin de tourisme pour vivre. On y cultive l’hévéa (caout­chouc), noix de coco et l’ananas, le riz, le cacao et l’huile de palme. On y exploite aussi l’étain. L’île est peuplée de 170 000 habitants dont 60% de Thaïs bouddhistes, 35 % de musulmans d’origine malaise et 5 % d’aborigènes, appelés de manière romantique « gitans de la mer », mais qui ne chantent pas, hélas, le flamenco. Ils pêchent et méfiez-vous, ils ont très mauvais caractère. S’y trouvent également 2 à 3 % de Chinois chrétiens même s’ils sont recensés comme Thaïs bouddhistes. L’île est reliée à la Thaïlande par le pont Sarasin. Le climat y est fort agréable, le thermomètre ne dépassant jamais 30°C (contre 42° à Bangkok) et descendant rarement au-dessous de 25°C. La saison des pluies va de fin mai à octobre et il est STRICTEMENT INTERDIT de se baigner à cette période de l’année, pendant laquelle les courants sont très forts. Comme à Pattaya, on se déplace en Songtao (prononcer Songtéo). Il faut toujours en prendre plusieurs pour arriver à bon port et ils ne sont pas aimables. Il convient de demander le prix avant de monter, sinon on risque de vous réclamer un prix de voyage en Concorde.

Il reste à Phuket des poches de forêts, dont le Parc national de Khao Phra Thaeo. Beaucoup de monde pendant le week-end. Des dizaines d’espèces d’oiseaux et une magnifique marche dans la jungle. Une belle journée… Note : Hat, Ao : plage ou crique. Laem (prononcer Lem) : cap. Ko ou Koh : île.

La ville

C’est une ville de 50 000 habitants et l’ambiance y est musulmane. C’est-à-dire pas marrante. Le marché se trouve à Rasada Road, où vous verrez aussi des loueurs de voitures et de motos. C’est bruyant et rempli d’odeurs. Très peu de touristes (ce sont des égarés).

Partager :
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Google Bookmarks
  • MisterWong
  • Reddit
  • Add to favorites
  • LinkedIn
  • viadeo FR
  • Facebook
  • Twitter
  • Tumblr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *