SONGKHLA ( SUD THAILANDE )

Contrairement à beaucoup de centres urbains du sud de la Thaïlande, Songkhla offre suffisamment d’intérêt pour retenir les visiteurs plusieurs jours. Entourée de plusieurs plages agréables, la cité a des parcs luxuriants et un joli centre historique. Les brises marines généreuses lui assurent un climat agréablement tempéré toute l’année. La cuisine de produits de la mer est variée et de qualité. Les deux marchés de nuit sont très animés.
Un promontoire esthétique, Laem Songkhla, s’allonge vers le nord. Sa côte est, Hat Son Awn, est bordée d’un charmant itinéraire de promenade. Plus loin au sud-est, Hat Samila est également paisible et avenante. Si vous entrez en ville ou la quittez par le nord, vous passerez par Ko Yo et franchirez. les plus longs ponts de béton du pays, collec¬tivement appelés Tinsulanonda.Si votre sejour en Thailande vous le permet , le sud de la Thailande est une bonne alternative apres avoir passer une semaine dans un hotel de Koh Samui ou dans un resort de Kop Tao.
Ko Yo : Aujourd’hui reliée à la terre par des ponts, cette île au milieu de Thale Sap, célèbre pour ses cotonnades constitue un but d’excursion pour la journée très appréciée. Le marché en bord de route vend tissus et vêtements à des prix très intéressants.
Si vous visitez Ko Yo, il ne faut pas man¬quer le musée du Folklore Thaksin , qui promeut et dif¬fuse la culture régionale. Dans les pavillons reproduisant l’architecture des maisons thaïlandaises du Sud sont exposés art, artisanat et équipements domestiques traditionnels de la région.
De nombreux taxis partent vers Ko Yo depuis Th Ramwithi à Songkhla (15 B, 20 minutes). Pour vous arrêter au petit marché, demandez le nâh ditlitht (c’est en face) et pour le musée le pipitàpan.
Le bâtiment de 1878 qui héberge aujourd’hui le Musée national fut construit à l’origine dans le style chinois comme résidence pour un dignitaire de l’époque. Sans conteste le musée national le plus pittoresque de Thaïlande, il rassemble des objets d’art thaïlandais de toutes les périodes, surtout celle de Srivijaya. On y voit aussi des céramiques thaïlandaise et chinoises et de magnifiques meuble chinois possédés par l’aristocratie local chinoise.

Partager :
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Google Bookmarks
  • MisterWong
  • Reddit
  • Add to favorites
  • LinkedIn
  • viadeo FR
  • Facebook
  • Twitter
  • Tumblr

Technorati Tags:

This entry was posted in actualite Thailande and tagged . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *