SRI RACHA DANS LE GOLFE DE THAILANDE

À deux heures de bus de Bangkok, cette petite ville thaïlandaise animée (également appelée Si Racha) a du mal à préserver les traces de son passé de village de pécheurs. Le front de mer, centre de Sri Racha, est une cité flottante, un dédale de pontons et de bâtiments sur pilotis reliés les uns aux autres, où sont établis des hôtels thailandais, des restaurants et des marchés. Ce n’est pas Venise, mais le charme opère, malgré le rideau de pollution et les constructions modernes criardes.
Hormis les pontons branlants du front de mer, l’attrait du centre de Sri Racha est le Lui
petite île rocheuse reliée à la terre par une jetée. Là se dresse un temple bouddhique sinothaïlandais ( heures du jour) entouré d’étangs où s’ébattent des tortues de mer.
9 km au sud-est du centre-ville, le zoo des tigres de Sriracha est célèbre pour son enclos de 250 tigres qui font partie du remarquable programme d’élevage du zoo. Les visiteurs viennent voir les petits de près, et assister à des représentations hautes en couleur, dont la Reine des scorpions, qui pose pour des photos le corps couvert de scorpions, l’Amazing Cirais, qui met en scène différentes créatures effectuant des numéros bizarres, et le spectacle du cochon dansant, dont la presse parle beaucoup.
La plupart des visiteurs du zoo préfèrent loger à Pattaya, à seulement 20 km de là, et y venir pour la journée.
Où se loger et se restaurer ?
En général, peu de voyageurs s’arrêtent à Sri Racha pour la nuit, car Pattaya, station balnéaire par excellence, n’est qu’à 27 km. Si vous le faites, vous aurez le choix, dans cette ville qui constitue un carrefour des transports, entre des pensions construites au hasard sur les pontons du front de mer et des établissements de niveau supérieur s’adressant à une clientèle d’affaires locale.
Comme la plupart des cités côtières thaïlandaises, Sri Racha est réputée pour ses fruits de mer. Les visiteurs ont l’embarrras du choix parmi les quelques options mémorables cachées au coeur du labyrinthe de cabanes flottantes. On peut aussi se restaurer à peu de frais sur le pittoresque marché, près de la tour de l’horloge, et aux étals installés le long de la jetée de Ko Loi.

Partager :
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Google Bookmarks
  • MisterWong
  • Reddit
  • Add to favorites
  • LinkedIn
  • viadeo FR
  • Facebook
  • Twitter
  • Tumblr

Technorati Tags:

This entry was posted in presentation Thailande and tagged . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *