Un peu d’histoire BANGKOK

Bangkok

Bangkok est devenue la capitale de la Thaïlande en 1782, lorsque la cour royale déménagé de la ville d’Ayutthaya, qui avait été laissé en ruines après des années de conflit avec les Birmans. 

Votre hôtel a Bangkok

Après s’être installé temporairement sur la rive ouest de la rivière Chao Phraya à Thonburi, la capitale déménage à nouveau, cette fois dans la région de Rattanakosin à Bangkok aujourd’hui. Presque entièrement entourée d’eau, le nouvel emplacement est plus facile à défendre contre les attaques potentielles.bangkok

 La décision finale a marqué le début de la Dynastry Chakri. Rama j’ai nommé la nouvelle capitale Krung Thep (City of Angels) en référence aux gloires passées de Ayutthaya, et il ordonna la construction de deux des monuments religieux les plus illustres du royaume, Wat Phra Kaew et le Grand Palais, à consolider de la nouvelle capitale statut décision.

Pendant les règnes suivants du roi Monkut (Rama IV) et de son fils, le roi Chulalongkorn (Rama V), la ville s’est développée rapidement, culminant dans la modernisation et la croissance explosive du 20ème siècle. Après la visite de certaines capitales européennes, Rama V a déménagé la famille royale à l’enclave verdoyante de Dusit. Les monuments architecturaux modernes construits dans ce quartier comprennent le bâtiment du Parlement thaïlandais, le marbre impressionnant Wat Benchama Bophit et l’énorme manoir de Vimanmek teck.

Grand Bangkok couvre maintenant une superficie de 7,761.50 km ² et abrite quelque 12 millions d’habitants. Ratanakosin reste le centre spirituel de la ville, honoré par la splendeur éblouissante du Grand Palais, le Wat Phra Kaew et à proximité de Wat Pho.

Moderne centre-ville de Bangkok s’étend au sud-est de Ratanakosin et ressemble beaucoup à de nombreuses autres capitales d’Asie du Sud, avec gratte-ciel étincelants, de luxe des projets d’habitation et de nombreux créé des embouteillages. Le cœur de la nouvelle ville englobe le Sathorn et Silom districts et Sukhumvit Road, qui comprend des centres commerciaux haut de gamme et des parcs publics verdoyants. Ces grands quartiers du centre-ville sont reliées par le BTS Skytrain et les systèmes de métro MRT. Ces réseaux de transport en commun en élargissant progressivement, avec leurs brillants, les trains qui serpente transportant des touristes excités et les banlieusards fatigués semblables, ont non seulement aidé à soulager les fameux embouteillages et de la pollution de la ville, mais compte tenu de cette Cité des Anges, une sensation moderne du 21ème siècle.

Thai appellent rarement leur capital « Bangkok », mais plutôt se référer à lui comme «Krung Thep» (City of Angels), une version abrégée du nom de cérémonie et officielle complète. Cela peut se traduire par «la Cité des Anges, la grande ville, résidence du Bouddha d’émeraude, ville imprenable du (de Ayutthaya) de Dieu Intra, la grande capitale du monde dotée de neuf pierres précieuses, la ville heureuse, riche dans un énorme Palais Royal qui ressemble à la demeure céleste où règne le dieu réincarné, une ville donnée par Indra et construite par Vishnukarn ». Il n’est pas surprenant que le Livre Guinness des Records a enregistrée comme nom le plus long du monde pour une capitale.

Technorati Tags:

Posted in hotel Bangkok | Tagged | Leave a comment

Promenade des temples et de la rivière à Bangkok.

Il s’agit d’une promenade qui couvre le quartier de Ko Ratanakosin (l’île de Ratanakosin), qui épouse une courbe de la rivière au milieu de Bangkok et renferme quelques-uns des monu­ments les plus anciens ainsi que des universités prestigieuses. A cet endroit, les rives sont occu­pées par des marchés et des embarcadères. Malgré ce que pourrait laisser penser son nom, Ko Ratanakosin n’est pas une île. En fait, à l’époque où Bangkok était surnommée la « Venise de l’Orient », le khlong Banglamphu et le khlong Ong Ang, deux longs canaux contigus et parallèles à la rivière, à l’est, devaient être suffisamment larges pour que le quartier ait l’air d’une île.

Cette promenade circulaire d’une à trois heures (selon votre rythme) part du Lak Meuang, au croisement de Th Ratchadamnoen Nai et Th Lak Meuang. On y accède en taxi, avec les bus climatisés n°3, 6, 7 et 39, les bus ordinaires n°44 et 47, ou à pied si vous logez dans le quar­tier du Royal Hotel Bangkok. Si vous venez par le Chao Phraya River Express, vous pouvez commen­cer cette promenade à Tha Tien. La tradition exige que chaque ville thaïlandaise vénère sa pierre de fondation où réside l’esprit de la ville (phii meuang). Elle fait également office de point de repère à partir duquel sont calculées les distances. C’est le centre d’un important culte animiste. Les fidèles s’y pressent jour et nuit.

Du Lak Meuang, traversez Th Lak Meuang en direction du sud et descendez Th Sanamchai, en laissant les murs du Grand Palais sur votre droite jusqu’à Th Chetuphon à droite (la deuxième rue après la fin des murs, à environ 500 m de Lak Meuang). Tournez à droite dans Th Chetuphon et pénétrez dans Wat Pho par le second portique. Son nom officiel est Wat Phra Chetuphon ; c’est le plus vieux temple de Bangkok, célèbre pour son énorme bouddha couché et son école de massage. Celle-ci est la plus ancienne de Thaïlande et fait partie d’un collège de médecine traditionnelle qui archive les grands textes de la médecine thaïlandaise. Après avoir fait le tour des divers sanctuaires du monastère, sortez par la même porte et tour­nez à droite dans Th Chetuphon en direction de la rivière.

Th Chetuphon se termine à Th Maharat au bout d’une centaine de mètres ; tournez à droite dans Maharat. Vous passez clavant le marché sur la gauche. A la pointe nord de ce pâté de maisons, Th Maharat croise Th Thai Wang. A l’angle sud-ouest du carrefour,ise dresse une vieille succursale de la Bangkok Bank. Tournez à gauche dans Thai Wang pour jeter un coup d’oeil à l’alignement de rares boutiques anciennes du début de l’ère Ratanakosin. En descen­dant Th Thai Wang jusqu’à la rivière, on arrive à Tha Tien, un arrêt du Chao Phraya River Express. Sur un quai voisin, vous pouvez prendre le bac régulier (1 B) pour le Wat Arun.

Revenez par Th Thai Wang vers Th Maharat et tournez à gauche pour reprendre la pro­menade. Sur la droite, vous longez les murs blancs du Grand Palais, A 500 m de Th Thai Wang, Th Maharat croise Th Na Phra Lan ; tournez à gauche vers Tha Chang.

 

Technorati Tags:

Posted in hotel Bangkok | Tagged | Leave a comment

Les hôtels de Bangkok , quartier Banglamphu

Nous recommandons les hotels de bangkok suivant :

Viengtal Hotel. Ancien petit hôtel de Banglamphu (ouvert en 1953) devenu un grand établissement de 200 chambres ; bonne adresse de catégorie moyenne manquant un peu d’âme.

Royal Hotel : Vieil hôtel confortable aux chambres de qualité variable; visitez-en quelques-unes.

Au nord de Banglamphu près de la Bibliothèque nationale, quelques lieux d’hébergement bon marché, tenus par des familles, et installés là bien avant l’engouement pour-Th Khao San, ont conservé une atmosphère authentique : ici, pas de discothèques, et côté restauration rapide, il faut se rabattre sur le marché voisin.

Thewet attire particulièrement les voyageurs impénitents lassés de Th Khao San. Ces lieux, ainsi que le Phranakorn Nornlen (soucieux d’écologie), de catégorie moyenne, permettent d’aller à pied (le trajet est un peu long) à Th Khao San, Ko Ratanakosin et Dusit, mais sont moins pratiques pour accéder aux autres quartiers. Pour venir, prenez un ferry Chao Phraya Express (descendre à Tha Thewet, N15) ou les bus publics n »3, 30 et 53 dans Th Sa msen.

Shanti Lodge. Un établissement stylé comptant un choix varié de chambres (modestes ou, dans la nouvelle aile en béton, décorées de jolies fresques murales et dotées de sdb). Café-restaurant au rez-de-chaussée, fréquenté par une clientèle très décontractée.

Taewez :Adresse réputée, à l’ambiance familiale, située au bout d’une allée. Les chambres avec ventil n’ont rien d’extraordinaire, celles dotées de la clim affichent un excellent rapport qualité/prix.
Sri Ayuttaya Guest House. L’ambiance n’est pas aussi conviviale qu’au Shanti Lodge, voisin, mais l’établissement reste d’une qualité supérieure à nombre de ceux de Khao San. Agréables chambres, d’un rapport qualité/ prix correct.

Phranakorn Nornlen :Tout le monde adore cet hôtel Bangkok de charme un peu rustique installé dans un édifice en bois reconverti, au milieu d’un jardin. Ici, écologie et souci de l’environnement sont à l’honneur. On y sert un délicieux petit-déjeuner bio, et le personnel, très amène, vous encouragera gentiment à dépenser votre argent dans les restaurants et marchés locaux pour favoriser leur développement. Une adresse très recommandée, en location vacances en Thaïlande !

Technorati Tags:

Posted in actualite Thailande | Tagged | Leave a comment

Les hotels proche de la gare de Phitsanulok en Thailande

L’Asia Hotel offre des chambres parfaitement convenables pour 200/300 B, ou des simples climatisées de 350 B à 450 B (doubles entre 450 B et 500 B). Là encore, le vacarme de la rue est assourdissant : demandez une chambre sur l’arrière.
Derrière le Rajapruk Hotel, plus haut de gamme, dans Th Phra Ong Dam, le Rajapruk Guest House Hotel dispose de chambres avec douche (eau chaude) à un excellent tarif, 250 B, et d’autres avec clim. à 360 B. En outre, les clients peuvent plonger dans la piscine du Rajapruk Hotel.
Correct également, l’Indhra Hotel, se trouve au sud du hutthachinnarat Provincial Hospital (hôpital universitaire de Phitsanulok). Propres et climatisées, ses simples/doubles avec TV varient de 300 B à 600 B.
Les deux anciens hôtels de luxe de la ville, le Chang Pheuak Hotel et le Sivathep Hotel proposent des chambres propres, avec ventil. ou clim., et TV entre 230 B et 400 B ; toutefois, la qualité du second établissement connaît un léger déclin.
Les prix que pratiquent les hôtels de catégorie supérieure démarrent à 1000 B (voire en deçà) et font de Phi-lok l’un des chefs-lieux de province les moins chers de Thaïlande en terme d’hôtellerie de luxe. C’est aussi la ville où les hôtels poussent comme des champignons, et la concurrence acharnée assure la stabilité, voire la baisse du prix des chambres, en particulier dans les palaces les plus anciens.Comptez 50 % de moins que les hotels de Koh Samui ou des hotels de Phuket.
Au Rajapruk Hotel, toutes les chambres comprennent la climatisation,la douche avec eau chaude, de la moquette, une TV, le téléphone pour 600/800 H en simple/double. Il existe aussi quelques suites plus chères et une piscine.
Autre bonne adresse, le Thep Nakhorn Hotel dispose sur 6 étages de chambres tranquilles et climatisée. à 500 ti, et des suites à 1500 B, petit dejeuner americain compris. Les prix du Pailyn Hotel, très central, démarrent à 792/924 B la simple/double, avec le petit déjeuner.Reservation a l’hotel de Bangkok.

Technorati Tags:

Posted in hotel Bangkok | Tagged | Leave a comment

Ko Kret, Bangkok

L’île qui se trouve au milieu du Chao Phraya, en périphérie nord de Bangkok, abrite l’un des plus anciens centres môn de Thaïlande. Les Môn, qui ont dominé la culture thaïlandaise entre le Vle siècle et le Xe siècle, sont d’excellents potiers et Ko Kret reste l’un des centres de poterie les plus actifs et les plus anciens de la région. L’Ancient Mon Pottery Centre de l’île présente une exposition de poterie locale et vous n’aurez que l’embarras du choix pour observer les artisans à l’ouvrage. Le Wat Paramai Yikawat, temple bouddhiste môn. plus simplement appelé « Wat Mon », abrite un bouddha en marbre de style mon.
Pour aller à Ko Kret, il faut emprunter un bateau de la Chao Phraya River Express jusqu’à Tha Nonthaburi, puis grimper à bord d’un bateau Laem Thong, qui circule entre 5h45 et 17h45, tous les jours, jusqu’à Tha Pak Kret, à hauteur du Wat Sanam Neua. De là, vous pouvez alors prendre un ferry qui vous conduira sur l’île (entre 6h et 21h, tous les jours, moyennant 2 B). Pour revenir, vous verrez, en plusieurs endroits le long du rivage sur l’île, de petits « bateaux à longue queue » (taxis collectifs) qui vous ramèneront à Tha Pak Kret (5 B).
Si vous avez du temps dans la bourgade de Pak Kret, offrez-vous un bon massage dans un hotel de bangkok.

Technorati Tags:

Posted in hotel Bangkok | Tagged | Leave a comment

Chinatown , Bangkok

Le quartier chinois de Bangkok rassemble des magasins de bijoux, dequincaillerie, d’ alimentation en gros , de pièces détachées d’ automobiles , detissus , et des dizaines d’autres petits commerces . C’est un bon endroit pour faire ses courses car c’est le moins cher de tout Bangkok , et les commerçants chinoisaiment marchan¬ der, surtout ceux de Soi Wanit 1 (également appelée Sampeng Lane).
Des antiquités chinoises et thaïlandaises d’authenticité variable peuplent le marché aux Voleurs (« Thieves Market  » ou Nakhon Kasem), mais il vaut mieux yflâner qu’ acheter.
Durant la fête Végétarienne annuelle , les neufs premiers jours du neuvième moislunaire ( septembre -octobre ), le quartier chi¬nois connaît une orgie de cuisinevégéta¬rienne thaïlandaise et chinoise . Les fêtes se déroulent principalement auWat Mangkon Kamalawat (Neng Noi Yee), un des plus grands temples deChinatown , dans Cha ¬roeng Th Krung et ses abords. Dans .Th Yaowarat, ausud, les restaurants et noodle shops servent des centaines de plats végétariens différents.
Certaines communautés chinoises sont install ées dans ce quartier depuis 1782,date à laquelle le gouvernement royal a chassé les Chinois de Bang Kok (aujourd’hui Ko Ratanakosin) pour édifier la nouvelle capitale. Cent ans après, pratiquement jour pour jour, un rapport faisait état, dans ce quartier, de 254 fumeries d’ opium , de 154 échoppes d’usuriers, de 69 établissements de jeux et de 26 maisons closes . Prêts sur gages et trafic d’or font encore partie des activités courantes de Chinatown ; les trois autres « spécialités » sont devenues clandestines. Les maisons de passes continuent de prospérer sous l’appellation de « salons de thé » (rang chaa). Les dealers d’héroïne à la sauvette ont remplacé les fumeries et les arrière- salles de certains restaurants se changent en tripots.
Les quatre journaux chinois imprimés el distribués dans le quartier atteignent untirage global dépassant les 160 000 exemplaires.
La bordure sud-est de la ville chinoise abrite la gare de Hualamphong, construite par des architectes et ingénieurs hollandais, à la veille de la Première Guerre mondiale . C’est l’un des premiers exemples et des plus illustres du mouvement qui mena à l’Art Dé co thailandais. D’autres exemples accomplis de ce style des années 20 ‘et 30 ornent les rues principales de la ville chinoise, en parti¬culier Th Yaowarat. Des tours verticales surmontent les portes , décorées de sculpturesfantaisistes. Vous découvrirez la tour Eiffel , un lion, un élé phant, et un dôme mauresque. Au sommet d’un bâtiment commercial de Th Songwat, près de Tha Ratchawong, trône le modèle rouillé d’un avion de guerre japonais , le Zéro, enservice durant la Seconde Guerre mondiale . Ce sont certainement les Japonaiseux-mêmes qui l’ont placé là lors de leur brève occupation de Bangkok en 1941.
Pahurat :
A la limite du quartier chinois, autour du croisement de Th Pahurat (Phahurat) et de
Th Chakraphet (Chakkaphet), s’étend un petit quartier indien très anim é, appelé Pahurat. C’est le royaume des tissus et de l’habille¬ment, surtout en soie. Lechoix est inouï ; les sacs en bandoulière (yâams) sont les moins chers de Bangkok et sans doute de Thaï lande.
Derrière les devantures de rue, dans les « entrailles » des immeubles , s’étend unbazar indien , apparemment sans fin, où l’on pourra se fournir en tissus, mais aussi en vaisselle, alimentation et autres objets utilitaires . Le quartier possède quelques bons restaurants indiens de prix modérés et un temple sikh dans Th Chakraphet. Pour plus de renseignements, consultez votre hotel de Bangkok.

Technorati Tags: ,

Posted in actualite thailande BANGKOK | Tagged , | Leave a comment

Sélection d’hôtels sur Bangkok

Bangkok Boutique Hotel : Ce petit bâtiment mêle le minimalisme aux gadgets high-tech (Internet gratuit, claviers sans fil « branchés » sur TV grand écran plat permettant de surfer sur la Toile depuis son lit). Les chambres superior affichent le meilleur rapport qualité/prix. Demandez-en une en retrait de la rue, très bruyante.
Seven : Six chambres, sept couleurs. Conçues par les designers du Ministry of Sound (célèbre discothèque) de Londres, les six chambres et la réception de cet hôtel de Bangkok reflètent l’idée thaïlandaise selon laquelle chaque jour a sa couleur (jaune pour lundi par exemple : le roi étant né un lundi, le personnel est en jaune ce jour-là). Les chambres, assez petites, sont bien aménagées (connexion wi-fi gratuite, téléphones portables et iPod en accès libre pendant le séjour). Parfait pour la jeunesse branchée, en couple ou célibataire.
Eugenia : Hôtel de charme de 12 chambres conçu sur le modèle des demeures coloniales d’Afrique et du sous-continent indien, évoquant Livingstone, Hemingway et le Raj. Chambres décorées d’oeuvres d’art, de livres, de mobilier ancien, d’animaux empaillés (et vieilles baignoires en cuivre martelé). Elles ne sont pas immenses (les suites Siam sont petites), mais on vient pour le cachet et l’ambiance. Renseignez-vous sur le transfert depuis l’aéroport en voiture d ‘ époque.
Dream : Hôtel de charme ou design, comme on veut, installé dans deux bâtiments attenants où règnent le cuir crème, les miroirs et les motifs bleu et argent. Son bar-restaurant ultrachic, le Flava, est décoré d’un tigre blanc à rayures bleues. Le bleu est d’ailleurs partout : les 195 chambres sont éclairées d’une lumière bleutée (censée favoriser le sommeil). Mais les suites sont bien trop chères.
Ma Du Zi : Cet hôtel de luxe de Bangkok de 41 chambres est un chef-d’oeuvre de design. Les équipements, la décoration dépouillée extrêmement élégante et le service sont de haute volée. Chambres immenses et tarifs en conséquence… Mais tout est compris, du transfert depuis l’aéroport à la connexion wi-fi et au minibar. Excellent restaurant français sur réservations uniquement.
Grand Millennium Sukhumvit : Chambres pimpantes, spacieuses
et meublées avec goût, dans l’un des nouveaux édifices les plus intéressants de Bangkok.

Technorati Tags:

Posted in actualite thailande BANGKOK, hotel Bangkok | Tagged | Leave a comment

Les eaux des crues s’infiltrent dans la capitale thaïlandais Bangkok

Les eaux de crue qui ont dévasté l’industrie de la Thaïlande et de l’agriculture s’est infiltrée a l’intérieur de  Bangkok vendredi,
Le Premier ministre thaïlandais a exhorté les habitants de la ville de 9 millions de personnes à se préparer à déménager leurs effets vers les hauteurs. Les portes  sur les canaux de contrôle des inondations dans la capitale ont été ouvertes pour drainer les eaux vers la mer, mais on ne sait pas l’impact sur le niveau de l’eau dans les rues de Bangkok.

Une équipe d’Associated Press a vu l’eau pénétrer dans les habitations et la hausse du niveau de l’eau arrive au genou des habitants ce vendredi 21 Octobre.
Des données nouvellement publiées ont montré les ravages des inondations sur l’agriculture et l’industrie.

L’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture a déclaré que les régions inondées du pays couvrent 12,5 pour cent de la superficie totale des cultures.

«Bien qu’aucune estimation précise des dégâts aux cultures sont encore disponibles, la culture du riz à ce stade de croissance est susceptible d’être la plus touchées », a déclaré un communiqué de la FAO.

La Thaïlande est un important exportateur agricole et a été le premier exportateur mondial de riz pendant des décennies. La FAO a déclaré qu’elle s’attendait à augmenter son estimation des dégâts.
Le ministère du travail thaïlandais a annoncé que des inondations ont affecté 14 818 lieux de travail et 678 227 travailleurs. Le total inclut les dommages causés par cinq grandes zones industrielles au nord de Bangkok contraints de fermer les usines dans les dernières semaines après avoir été inondés. Parmi ceux qui sont touchés sont les constructeurs automobiles japonais Toyota et Honda, contraint de suspendre les opérations d’assemblage majeur, et une flopée de fabricants de pièces automobiles.

L’industrie électronique a également souffert, notamment l’américain fabricant de disque dur Western Digital, qui a deux principales installations de production dans la zone inondée.

Les analystes économiques disent que les inondations, les pires depuis un demi-siècle, vont couter à la Thaïlande 2 points de croissance. La dernière estimation des dommages de 6 milliards de dollars pourrait doubler si les inondations de Bangkok perdurent.

Le gouvernement a déclaré qu’au moins 342 personnes sont mortes dans les inondations depuis Juillet. Certaines villes ont été submergées sous l’eau par plus de deux mètres de haut, et l’incertitude dans la capitale peut persister jusqu’à trois semaines.

Beaucoup craignent que le pire soit encore à venir.

Technorati Tags: ,

Posted in actualite thailande BANGKOK | Tagged , | 1 Comment