Où se loger sur Hat Yai en Thailande?

Des dizaines d’hôtels sont accessibles à pied depuis la gare.

Cathay Guest House. Le personnel adorable, prodigue en infos et bons conseils pour continuer le voyage, fait oublier la vétusté des chambres. C’est une adresse pas chère très appréciée surtout lorsqu’on arrive directement de son hotel de Koh Samui ou de son bungalow Koh Tao.

Louise Guest House. Les nombreux portraits de la famille royale thaïlandaise sur les murs et la disposition de style appartement donnent au lieu une ambiance familiale.

L’OH a des chambres avec TV (non câblée), eau chaude, frigo et des tapis psychédéliques. L’absence de bureau dans les chambres est un problème pour les voyageurs studieux.

Mayflower Grande Hotel . Parquets de bois clair, baies vitrées et design minimaliste créent une ambiance scandinave dans les chambres. Wi-fi gratuit et cafétéria chic emportent l’adhésion.

Regency Hotel. L’hôtel est doté d’un charme très vieille Europe aristocratique. Les chambres de l’aile la plus ancienne, plus petites et moins chères, ont un très beau mobilier en bois. Les chambres à l’étage de la nouvelle aile ouvrent sur un paysage merveilleux.

Hat Yai est le pèlerinage gourmand du sud de la Thaïlande. On y mange des roti musulmans, des currys, des nouilles chinoises, des dim sum et des plats de la mer.

Le grand marché de nuit (Th Montri 1) réunit de nombreux étals de cuisine locale qui vendent le fameux poulet frit à la mode de Hat Yai et les Icanàm jeen (nouilles de riz fraîches au curry), ainsi que quelques stands de poissons grillés.

Nombre de petits restaurants musulmans ouvrent tous les jours de 7h à 21h sur Th Niyomrat, entre les Niphat Uthit 1 et 2, en partant de Tamrab Muslim Un repas y coûte entre 20 et 60 B.

Num Heng Vegetarian. Les végétariens seront heureux de faire un repas dans cet établissement accueillant où les plats ont l’air appétissants.

Kai Tod Daycha. Pour les personnes d’ici, c’est Daycha qui fait les meilleurs poulets frits façon Hat Yai. La volaille relevée se déguste sur un riz parfumé jaune ou avec une assiette de sômdam.

Koh Tii Ochaa Tous vos plats chinois favoris – et quelques autres dont vous ignoriez l’existence, comme l’excellent bclgùtéh, des côtes de porc servies dans un bouillon foncé odorant – vous attendent ici.

Sor Hueng 3. Légende locale, ce restaurant qui a essaimé dans toute la ville, est connu pour ses innombrables plats sino-thaïlandais et du sud de la Thaïlande. Pour commander il suffit de montrer le plat qui vous fait envie ou de choisir un des mélanges de légumes sautés au wok de la longue liste sur le menu.

Bars et pubs animés ne manquent pas sur Th Thamnoonvithi.

Post Laserdisc. Ce pub ouvert de longue date se distingue de la concurrence parce qu’il ne reven­dique aucun créneau thématique. La musique live est agréable et les happy hours sont parmi les plus généreuses de Thaïlande.

West Side Saloon. Ce « saloon » version thaï attire une clientèle malaise et fàràng qui apprécie le côté pub de la salle sombre. Les tables sont disposées devant une scène où des musiciens jouent à partir de 20h30.

CorazonPub &Restaurant. Un pub latino disco à la déco éclectique et plaisante. La musique live et celle des DI représentent tous les styles musicaux (y compris latino). La cuisine est thaïlandaise et occidentale.

Technorati Tags:

Posted in Hat yai | Tagged | Leave a comment

Où se restaurer à Phitsanulok en Thailande ?

A Phitsanulok, il doit y avoir plus de restaurants par habitant que nulle part ailleurs en Thaïlande. Une cuisine thaïlandaise, excellente et pas chère, est préparée au Phuun Sii, Restaurant en face de l’im­meuble Lithai dans Th Phayalithai. Les plats recommandés sont le tôm khàa kài (soupe au poulet et à la noix de coco), le lâap (salade de viande hachée à la mode isaan), le kaeng màtsàman kai (poulet au curry) et le thâwi man plaa (gâteau de poisson frit).

Ce restaurant est central et proche de l’hotel Samui.

Le Tui Phochana, en face de Phuun Sii, tenu par un cousin de la même famille, fait un fabuleux yam khanùn (fruits du jacquier au curry) au début de la saison fraîche, et beaucoup d’autres curries thaïlandais exceptionnels.

Dans le même quartier, on trouve de nombreux petits restaurants thaïlandais. Près de l’auberge de jeunesse, on trouvera plusieurs échoppes de riz et de nouilles. En face de l’université de Naresuan, dans Th Sanam Bin, le très populaire et très peu cher Sawng Anong est un restaurant en plein air ouvert de 9h à 15h, tous les jours. Vous trouverez un grand choix de curries, de nouilles et de desserts, tous à moins de 25 B.

Les « lève-tôt » pourront essayer le petit marché animé, voisin de l’université de Naresuan. La Kitti shhory, à côté de l’horloge, dans le centre‑ville, prépare diverses viennoiseries.

Un petit restaurant, voisin de l’Indhra, propose de la cuisine végétarienne avec un menu en anglais.

Le bateau-restaurant de Fa Thai circulant sur la Nan tous les soirs. On paye 20 B pour monter à bord, et ensuite on consomme à la carte — pas de minimum.

Technorati Tags:

Posted in actualite Thailande | Tagged | Leave a comment

Où se loger dans le parc de le parc national de Khao sam roi yot.

Le Forestry Department met à la disposition du public, près du centre d’accueil des visiteurs et à Hat Laem Sala, de grands bunga­lows pour 600 à 1 000 B la nuit, ou 100 B par personne. On peut y loger 4 à 20 per­sonnes. Vous pourrez louer une tente pour trois personnes à 40 B ou planter la vôtre pour 10 B par personne à Hat Laem Sala ou à Hat Sam Phraya. Vous y trouverez égale­ment des restaurants. N’oubliez pas un anti­moustique.

Pour réserver l’hébergement, contactez le Forestry Department, à Bangkok.

Comment s’y rendre ?

Le parc se trouve à 37 km au sud de Pran­buri. Vous pouvez prendre un bus ou un train jusqu’à Prariburi (10 B depuis Hua Hin), puis un songthaew pour Bang Pu (20 B) — ils circulent entre 6h et 16h. Une fois arrivé à Bang Pu, vous devrez soit louer un véhicule, soit faire de l’auto-stop, soit continuer à pied.

Vous vous épargnerez ce souci si vous louez un songthaew (280 B) ou bien une moto-taxi (150 B) à Prariburi, pour accéder directement au parc. Mentionnez bien que vous souhaitez vous rendre au parc national (ùthayaan hàeng châat) et non au village de Khao Sam Roi Yot.

Le plus pratique est de louer une voiture ou une moto à Hua Hin ; dans ce cas, vous aurez à parcourir 25 km jusqu’à la route du parc et 38 km jusqu’aux bâtiments du parc.

Si vous arrivez directement de Bangkok, une autre solution consiste à prendre un bus climatisé en direction de Prachuap Khiri Khan. Demandez à descendre à Ban Som­rong (Km 286,5), puis faites du stop pour parcourir les 13 km jusqu’au bureau du parc, à Ban Khao Daeng.

Technorati Tags: , , , ,

Posted in presentation Thailande | Tagged , , , , | Leave a comment