Conseil du tourisme thaïlandais

BANGKOK: -. Du Conseil du tourisme de Thaïlande propose d’aider la conception du gouvernement un plan de développement du tourisme le long de l’investissement Bt2 milliards d’infrastructure.

hotel-thailande

Piyaman Tejapaibul, le président du conseil, a déclaré que certains projets vont bénéficier de nombreuses provinces, le conseil à travers le réseau national est prêt à fournir les informations nécessaires pour le plan de développement. Elle a dit que cela permettrait d’assurer les résultats les plus préférés par les résidents locaux et les opérateurs économiques et cela est crucial si le gouvernement veut augmenter les recettes touristiques de l’objectif de 2014 de Bt2.2 milliards de dollars. Elle a dit que le plan de développement est nécessaire que la Thaïlande tourisme se concentre dans les grandes villes comme Bangkok, Pattaya, Phuket et Chiang Mai. Toutefois, les provinces plus secondaires seront reliés par des trains à grande vitesse alors que les ports seront développés dans le Sud qui pourrait soutenir le tourisme de croisière. «Le secteur privé soutient l’investissement Bt2 milliards de dollars. 41 pour cent des exploitants d’entreprises touristiques interrogés au troisième trimestre consultés que le réseau de transport de la Thaïlande est dans les pauvres et les très mauvais état. Pendant ce temps, nous avons le plan de développement du tourisme de maître, mais de nombreux détails manque. Le gouvernement devrait saisir cette occasion pour faire croître l’industrie et de lever les revenus du tourisme « , dit-elle. Le conseil a publié hier son rapport de confiance index sur le troisième trimestre, réalisée en Août par la Faculté de l’Université Chulalongkorn of Economics auprès de 600 exploitants d’entreprises touristiques du pays. Son enquête a donné lieu à un indice de 101 points pour la période, le niveau de confiance le plus élevé pour le troisième trimestre Ces trois dernières années, grâce à la politique stable et un flux croissant de touristes en provenance de pays tels que la Chine et la Russie. Le rapport dit que le futur indice de confiance a atteint 107 pour le dernier trimestre. Environ 41 pour cent des répondants ont attribué cela à la prochaine haute saison, suivie par moins cher frais de déplacement (34 pour cent), et l’effet de l’expansion économique sur le tourisme (33 pour cent). Toutefois, ils ont exprimé leur préoccupation face à «inefficace» la politique du tourisme du pays , et a également dit ne suffit pas a été fait pour promouvoir les destinations touristiques. Environ 40 pour cent des répondants ont déclaré que le projet de train à grande vitesse prévue donnerait le plus grand coup de pouce au secteur du tourisme, tandis que 31 pour cent ont dit le projet n’aurait pas profit de leurs entreprises . Pour cette année, le conseil est convaincu que les projections 26,270,000 arrivées de l’étranger pour l’ensemble de l’année peuvent être atteints. Si l’objectif annuel est atteint, cela signifiera une augmentation de 17,86 pour cent par rapport au nombre de visiteurs au Royaume de l’année dernière, lorsque 22.290.000 touristes étrangers sont arrivés. Il y avait 6,83 millions et 5,92 millions de visiteurs étrangers au cours des deux premiers trimestres de 2013, respectivement, avec 6,36 millions et 7,16 millions d’arrivées attendues dans les quartiers actuels et final. Piyaman dit qu’il y avait des preuves claires de nombreux facteurs positifs soulignant l’optimisme du secteur, en particulier les longues vacances au dernier trimestre, et également la réduction d’impôt prévue sur les produits de luxe. Bien que la politique est toujours un risque majeur, la situation intérieure reste pour le moment acceptable, at-elle dit, ajoutant que si le climat politique a continué d’être à l’abri de manifestations violentes, l’industrie atteindrait son nombre projeté d’arrivées d’étrangers. Pendant ce temps , l’inondation généralisée dans de nombreuses provinces a eu un impact minimal sur le tourisme intérieur en raison de la basse saison, tandis que des facteurs externes tels que les problèmes financiers en Europe et aux États-Unis sont sur ​​la voie de la reprise, at-elle dit. Renforcer la réglementation mis en place par Pékin et touchant les voyageurs chinois prendra effet le 1er Octobre, un mouvement que les projets TCT auront un impact à court terme sur les flux de visiteurs chinois au Royaume. La législation vise à protéger les touristes et de lutte contre les agences de voyages chinoises en utilisant bas prix forfaits et services déloyales, ce qui peut créer des problèmes pour les voyages à l’étranger chinois. Toutefois, l’article 35 de la nouvelle loi pose des problèmes potentiels, comme son interprétation n’est pas claire en ce qu’elle implique que les touristes chinois peuvent prétendre à des produits et services insatisfaisants qu’ils reçoivent en outre-mer . Cela a créé des doutes chez les agents de touristes chinois en faisant des affaires avec des entreprises de voyages à l’étranger, ainsi que la peine qui peut être prononcée si elles enfreignent la loi. Sisdivachr Cheewarattanaporn, président de l’Association des agents de voyage thaïs, dit que la Chine était un marché clé pour le tourisme thaïlandais, mais on prévoit que le nombre de visiteurs chinois vers le Royaume via les agences de voyages à tomber par 200.000 au cours des trois prochains mois -. avant que la tendance commence à revenir à la normale Le TCT prévu que 4 millions de touristes chinois devraient visiter la Thaïlande cette année . Au cours des huit premiers mois, quelque 3,2 millions avaient voyagé ici, les dépenses BT130 milliards sur la période. D’une manière générale, le séjour chinois en Thaïlande pendant 6,5 jours, et dépensent en moyenne Bt4, 500 par jour, avec 29 pour cent de leur budget consacré à achats et 32 pour cent sur ​​l’hébergement. Leur dépense moyenne passerait à bt5, 500 si l’initiative de réduction d’impôt sur ​​les biens de luxe est entré en vigueur. Toutefois, le TCT a appelé à la réduction d’impôt de 30 pour cent sur ​​des produits tels que les cosmétiques et parfums seulement être donnée aux touristes étrangers, dans le but de protéger les produits locaux sur les tablettes des grands magasins. – La Nation 2013-09-26

Technorati Tags:

Posted in economie thailande | Tagged | Leave a comment

LES HOTELS DE NAKHON SI THAMMARAT EN THAILANDE

Les possibilités d’hébergement de qualité se réduisent à quelques établissements.

Le Thai Hotel est l’endroit le plus central où dormir en ville. Cherchez une petite enseigne (où est en fait inscrit « Thai Hotet » en thaï) pointant vers une rue transversale animée. Les cloisons sont minces mais les chambres avec clim, d’un bon rapport qualité/prix, ont toutes une TV. Les étages supérieurs donnent une vue intéressante de l’animation urbaine.Si vous venez de votre hotel Koh Samui , vous serez surpris des prix d’ici…

le Nakorn Garden Inn offre une alternative agréable aux habituels cubes de béton. Les chambres, dans des structures de brique écarlate autour d’un jardin sablonneux, sont toutes identiques, avec TV et réfrigérateur. Essayez d’en obtenir une bien ensoleillée.

Le Grand Park dispose de chambres modernes très correctes avec TV et réfrigérateur, sans luxe ni déco ostentatoire. Réparties sur sept étages, certaines ont une vue panoramique sur la ville. Les clients peuvent paresser dans le spacieux salon de réception-restaurant.

Twin Lotus Hotel . S’il commence à accuser le poids des ans, le Twin Lotus est toujours un bon endroit pour s’offrir un peu de confort en visitant Nakhon. La salle de sport est bien équipée. Ce monstre de 16 étages est à plusieurs kilomètres au sud-est du centre. Nakhon est une ville où découvrir les particularités de la cuisine du Sud. En soirée, les stands de produits musulmans vendent de délicieux kôw tnôk (biryani de poulet), mcicbei (crêpes farcies au poulet ou légumes) et des roti savoureux. Les lieux gourmands abondent aux alentours du Bovorn Bazaar sur Th Ratchadamnoen.Apres un sejour dans un hotel de Ko Tao , la visite de cette ville est particuliaire.

Hao Coffee .De satisfaisants petits-déjeuners servis avec célérité et un excellent café.

Rock 99. Le préféré des farang de Nakhon, qui y retrouvent un bon choix de plats internationaux, des taco salads et steak sandwiches aux pizzas et aux frites. Il y a des concerts les mercredis, vendredis et samedis. Attendez-vous à y rencontrer en permanence une clientèle d’expatriés sympathiques.

Krua Talay. Proche du Kukwang Market, Krua Talay est incontournable pour les produits de la mer. Un peu plus cher que les autres restaurants non touristiques de la ville, il vaut largement son prix, selon les habitants.

Khrua Nakhon .Voisin du Hao Coffee, le Khrua propose un excellent choix de plats traditionnels de la ville. Essayez le plateau dégustation, qui rassemble cinq types de currys (dont une mémorable sauce de poisson épicée), ou le kôw yam (salade de riz locale). Il y a un second établisse­ment dans le centre commercial Robinson Ocean.

Country Home. Ce grand bar en plein air évoque le Far West avec ses stalles type saloon et sa déco de chapeaux de paille. Les amateurs de bière locaux s’y entassent tous les soirs pour écouter les musiciens.

Pour danser toute la nuit, cap au sud vers le Twin Lotus Hotel et vous arriverez au très couru Venice Pub. Pour une soirée bière et plats de pub, guettez le Bar 60 (sur­nommé « Bar Hok Sip »), près de l’angle de Th Ratchadamnoen et Th Phra Ngoen.La visite de nakhon est agreable apres un sejour sur Ko Samui.

Technorati Tags:

Posted in actualite Thailande, decouverte Thailande | Tagged | Leave a comment

PARC NATIONAL DE DOI KHUN TAN EN THAILANDE

Ce parc n’accueille que 10 000 visiteurs par an. L’accès se fait depuis la gare de Khun Tan. Quatre trains de Chiang Mai la desser­vent tous les jours (1 heure 30, 15 B). Une fois à la gare, traversez les voies et suivez un sentier abrupt et balisé sur 1,5 km jusqu’aux bureaux du parc. Si vous venez en voiture, prenez la route de Chiang Mai-Lampang jusqu’à l’embranchement de Mae Tha, puis suivez les pancartes sur la route raide et non pavée de 18 km qui mène au parc.

Ce parc s’étend sur 255 km2 et son altitude passe de 350 m dans la forêt de bambous à 1 363 m au sommet de Doi Khun Tan, semé de pins. Des fleurs sauvages (orchidées, gin­gembre et lis) poussent en abondance sur les pentes. Outre un sentier bien signalé, qui rejoint les quatre sommets du parc, un autre chemin conduit à la cascade de Tat Moei (7 km aller et retour). Le plus long tunnel fer­roviaire de Thaïlande (1 352 m), inauguré en 1921 après six années de dur labeur, effec­tué par des milliers d’ouvriers laotiens (dont on raconte que plusieurs furent tués par les tigres), traverse les flancs de la montagne.

Des bungalows accueillent les visiteurs pour 200 B environ par personne (de 600 B à 1 200 B pour un bungalow entier), près du bureau du parc et au Camp 1 près du pre­mier sommet. Près du deuxième sommet, au Camp 2, la nuit vaut 250 B par personne et l’on peut aussi planter sa tente pour 10 B. Une petite boutique propose de quoi man­ger près du bureau. Le droit d’entrée du parc s’élève à 3 B par personne (20 B pour une voiture, 5 B pour une moto). Le parc est très fréquenté le week-end, à la saison fraiche.Vous pouvez demander a votre hotel de Chiang Mai de réserver pour vous votre entrée.

Technorati Tags:

Posted in actualite Thailande | Tagged | Leave a comment

Le triomphe d’Oncle Piang en thailande.

On ignore encore la date et l’origine du Chedi Khao ou stupa blanc, simple, mais surprenant, sis à l’angle de Th Faham et de Th Wichayanon, près du consulat des États-Unis. La légende veut qu’une puissance ennemie venue du sud, parvint un jour sur les bords de la rivière et présenta un de ses hommes comme un plongeur hors pair. Les chefs envahisseurs lancèrent un défi aux habitants de Nakhon Ping (ancien nom de Chiang Mai) et leur demandèrent de trouver, parmi les leurs, un individu capable de performances supérieures à celles de leur champion. Si le plongeur de Nakhon Ping l’emportait, la ville conservait sa souveraineté. Dans le cas inverse, les envahisseurs s’en empareraient.
Le monarque de Nakhon Ping lança un appel parmi ses sujets pour trouver le héros à la hauteur du défi à relever. Mais, en raison de sa situation à l’intérieur des terres, Chiang Mai avait peu de chance de compter, parmi les siens, un plongeur émérite. Après plusieurs jours de recherches infructueuses, un homme répondant au nom d’Oncle Piang se porta volontaire pour défendre l’honneur de sa terre natale. Simplement vêtus d’un sarong, Oncle Piang et son adversaire disparurent dans les eaux de la Ping. La foule nombreuse n’eut de cesse de s’exclamer pendant les quatre minutes que le champion local passa sous les flots, avant de remonter à la surface. Sous les hourras de la foule, Oncle Piang fut déclaré vainqueur et Nakhon Ping conserva son indépendance.
Après la disparition de Piang sous les eaux, le roi ordonna à certains de ses hommes de plonger pour le chercher. Ils trouvèrent son corps, au fond de l’eau, retenu par son sarong attaché à un pieu.
Ce n’est pas la seule histoire en thailande qui circule sur l’origine du stupa blanc. Il existe aussi une version contemporaine, plus teintée de paranoïa que celle de l’Oncle Piang. On raconte en effet que la CIA a installé un émetteur-récepteur de forte puissance à l’intérieur du chédi, qui permet au consulat des États-Unis, tout proche, de recevoir et d’envoyer des communiqués secrets. Il est bien entendu que le consulat nie fermement la présence de pareil équipement dans le monument religieux. « Pourquoi devrions-nous avoir recours à un ridicule petit chédi pour notre émetteur ? », répliqua le consul irrité lorsqu’on l’interrogea sur cette histoire, « alors que nous utilisons le Doi Suthep ! »

Technorati Tags:

Posted in actualite Thailande | Tagged | Leave a comment

DESCENTE DE LA RIVIERE KOK (THAILANDE)

Faire à pied le chemin entre Mae Salak et Mae Suai au sud, où vous prendrez un bus pour Chiang Rai ou Chiang Mai. On peut aussi essayer de descendre du bateau dans l’un des petits vil­lages Jakheu paraît intéressant ou bien remonter le cou­rant depuis Chiang Rai (beaucoup plus lent), malgré les rapides.

N’envisagez même pas de vous baigner dans les sources chaudes, certes jolies, qui se trouvent près de Ban Ruammit, sur la rive opposée de la rivière (1 heure 30 en bateau de Chiang Rai, 50 B).

Comptez ensuite une heure de marche pour regagner l’Akha Hill House, entièrement détenue et gérée par des membres de la tribu. Cette pension très rustique bénéficie d’un cadre superbe surplombant une vallée de montagne. Il est ensuite facile d’accéder à pied à une cascade et aux villages des environs (akha, mien, Issu, karen et lahu). La pension organise des randonnées de deux jours dans la forêt en compagnie de guides qui vous construiront une hutte en feuilles de bananier et préparent les repas avec des morceaux de bambou. La chambre vaut 40/60 B la simple/ double avec s.d.b. commune, 50/70 B pour une hutte avec s.d.b. Vous pouvez égale­ment rejoindre l’Akha Hill House par la route, distante de 26 km de Chiang Rai. Passez un coup de fil et on viendra vous chercher gratuitement.

Plusieurs pensions de Tha Ton organisent maintenant des traversées en radeau.

Technorati Tags:

Posted in actualite thailande BANGKOK | Tagged | Leave a comment

DESCENTE DE LA KOK JUSQU’À CHIANG RAI

De Tha Ton, on se rend à Chiang Rai à bord de long-tail boats en une demi-journée en descendant la rivière. Le bateau régulier embarque 12 personnes à son bord et part à 12h30 (200 B par personne). On peut aussi louer un bateau pour 1 200 B, qui, à 6 per­sonnes revient au même prix par personne mais vous laisse plus de place. Actuelle­ment, la traversée tend à devenir une affaire touristique (quel thaïlandais paierait 200 B pour prendre le bateau alors qu’il peut se rendre en bus à Chiang Rai pour 29 B ?). La meilleure époque pour ce voyage est la fin de la saison des pluies, en novembre, quand la rivière est haute.

Pour prendre un bateau le jour même où vous partez de Chiang Mai, il faudrait partir entre 7h et 7h30 au plus tard et ne pas s’arrê­ter en route. Le bus de 6h est le plus pratique. La durée de la traversée dépend de l’état de la rivière et de l’habileté du pilote (entre 3 et 5 heures). Il serait possible de partir le matin de Chiang Mai, de faire la descente et de reprendre un bus de retour, sitôt arrivé à Chiang Rai, mais il est de loin préférable de dormir à Fang ou Tha Ton, de faire la des­cente, et de dormir à Chiang Rai ou Chiang Saen avant de poursuivre. Vous devrez par­fois descendre du bateau et marcher ou pous­ser pour le dégager d’un banc de sable.

Aujourd’hui, certains voyageurs font la traversée en deux ou trois fois, s’arrêtant d’abord à Mae Salak, un grand village lahu au tiers du chemin, ou à Ban Ruammit, un village karen aux deux tiers du chemin. Ces deux villages sont devenus touristiques niais ce sont des points de départ vers d’autres villages shan, thaïlandais et tri­baux, ou pour de longues randonnées vers Wawi au sud, une grande communauté multi-ethnique. La région de Wawi est peu­plée de dizaines de villages de diverses eth­nies, dont la plus grande communauté akha tic Thaïlande (Saen Charoen), et la plus vieille colonie lisu (Doi Chang).

 

Technorati Tags:

Posted in hotel Chiang Rai | Tagged | Leave a comment

CHOM THONG ET SES ENVIRONS EN THAILANDE

Chom Thong (prononcez « jawm thawng ») est un arrêt nécessaire entreChiang Mai et Doi Inthanon, le plus haut sommet de la Thaï­lande. Le temple prin­cipal mérite bien qu’on lui accorde une heure, voire plus si vous êtes attiré par la méditation.

Wat Phra That Si Chom Thong Si vous avez le temps, descendez à pied la rue principale de Chom Thong jusqu’au Wat Phra That Si Chom Thong. Le chédi doré birman fut construit en 1451, et le bot de style birman, datant de 1516, est un des plus beaux de Thaïlande du Nord. L’impo­sant autel a la forme d’un petit prasat (tombeau) du plus pur style Lanna et renfermerait une relique de la paroi droite du crâne du Bouddha.

A côté, sous verre, vous pourrez admirer des armes anciennes.

A quelques enjambées du wat, le Vege­tarian Restaurant propose des plats de riz et de nouilles tout simples, dans lesquels le tofu et le gluten remplacent la viande.

Retraites pour méditer. Sous la direc­tion d’Ajaan Thong, et précédemment du Wat Ram Poeng de Chiang Mai, des retraites consacrées à la méditation sont régulièrement organisées dans le style de leu Mahasi Sayadaw. Les stagiaires doivent participer pendant deux semaines au moins, sachant que la durée optimale est de 26 jours. Les participants, vêtus de blanc, séjournent dans un groupe de kutis (huttes pour la méditation), à l’arrière du vent. L’emploi du temps est très strict.

Certains étudiants poursuivent ensuite par une retraite individuelle dans un monastère situé en forêt, dans le district de ‘hum Thong, le Wat Tham Thong, à 5 km avant d’arriver dans la bourgade de Hot Id l’ouest de Chom Thong), à l’écart de la Itinite I08. L’abbé qui dirige le monastère, Aman Chuchin Vimaro, enseigne le même m’y le de vipassana.

 

Technorati Tags:

Posted in Nord Thailande | Tagged | Leave a comment

San Kamphaeng en Thailande

C’est le village proche de Chiang Mai du coton et de la soie. Les magasinsbordent la rue principale, et les ateliers de fillage sont dans les petites rues adjacentes. On y fera quelques bonnes affaires , surtout pour la soie. Le coton estplus abordable à Pasang, un village moins connu près de Lamphun.
Des bus pour luw Sang et San Kamphaeng quittent Chiang Mai fr équemment, depuis le côté nord de Th Charoen Meuang, à l’est de la Ping . L’arrêt de bus setrouve vers la poste centrale et la gare ferroviaire , en face du march é de San PaKhoi : 5 B pour Baw Sang et 6 B pour San Kamphaeng.
Hang Dong , Ban Wan et Ban Thawai:
A 15 km au sud de Chiang Mai, par la Route 108, Han Dong est un village ré put é tant pour ses céramiques et ses bois sculpt és que pour ses antiquit és. Nombrede maga¬sins cumulent les fonctions de grossiste et de détaillant . Ils pratiquent, de ce fait, des prix intéressants. Prenez un bus partant de la porte de Chiang Mai(10 B).
En fait, la plupart de ces boutiques commencent à s’égrener le long de la Route108, 2 km avant d’ arriver à Hang.
Juste à l’est de Hang Dong, plusieurs magasins d’antiquités et de meubles sont regroupés à Ban Wan, et au- del à, à Ban Thawai. Les pièces présentées à Ban Wan sont en général de meilleure qualité.En continuant la Route 108 vers le sud , le village de San Pa Thong est réputé pour son grand marché aux boeufs et aux bestiaux, qui se tient tous les samedi matin , de 5h30 à 10h, environ . Outre du bétail , on trouve sur ce marché des motos d’ occasion . Quantités de vendeurs ambulants vous permettent de prendre un solide petit déjeuner. Vous prenez un bus ou un songthaew pour San Pa Thong, à la file d’ attente des bus qui s’étireprès de la porte de Chiang Mai.

Technorati Tags:

Posted in presentation Thailande | Tagged | Leave a comment

Où se restaurer Si Racha ?

http://hotel-thailande.com/

http://hotel-thailande.com/

Le poisson est abondant à Si Racha, mais vous devez surveiller les prix. L’établisse­ment le plus connu est le Chua Lee sur Th Jermjompol (Joemjomphon), voisin du Soi 10, en face de la Krung Thai Bank. Les fruits de mer y sont excellents, mais les plus chers de la ville. En face et à côté, des restaurants similaires mais à des prix plus rai­sonnables. Citons, par exemple le Fast Food Seafood Restaurant, au sud de Th Tessaban 1.

Jarin, sur le quai du Soi 14, sert de déli­cieux plats de fruits de mer, surtout des cur­ries à la vapeur servi avec du riz (khào hàw nid thaleh) et des nouilles de riz aux cre­vettes fraîches (kùaytiaw pliât thai kûng sàt). C’est l’endroit rêvé pour tuer le temps en attendant le prochain bateau pour Ko Si Chang. Les prix sont très modérés.

http://hotel-thailande.com/

http://hotel-thailande.com/

Au bout du quai du Soi 18, on trouvera le Seaside Restaurant, actuellement le meilleur restaurant de fruits de mer de la ville, pour son atmosphère, son service et sa qualité. La carte bilingue comprend un déli­cieux plateau de calmars, moules, crevettes et coques.

L’endroit le plus économique pour man­ger est le marché proche de l’horloge au sud de la ville. Tous les soirs, on y trouve plein de bonnes choses, des nouilles aux fruits de mer frais, dans la journée, des vête­ments et des petits plats à emporter.

D’excellents restaurants de poisson et de fruits de mer vous attendent à la sortie de la ville, par la Th Sukhumvit (Highway 3), dans la direction de Pattaya. Ao Udom, petite bais de pêcheurs, regroupe de petits établissements en plein air, où vous dégusterez des produits de la marée.

Technorati Tags: ,

Posted in actualite Thailande | Tagged , | Leave a comment

Les hotels de Si Racha

Si Racha est un lieu où l’on passe rarement la nuit. Pour se loger, mieux vaut opter pour les hôtels en bois, construits en front de mer.

http://hotel-thailande.com/

http://hotel-thailande.com/

Le Siriwatana Hotel ,en face de Th Testi. ban 1 et de la Bangkok Bank, est le meilleur, tant pour sa propreté que pour la qualité de son service. On a disposé de petites tables devant les chambres, sur des terrrasses, en bordure de la jetée. Les chambres ventilées avec douche attenante reviennent à 140 B (à plusieurs lits jusqu’à10, celles avec douches communes à 120 B. A la demande, on vous préparera des repas simples, bon marché. Vous pouvez ausse apporter votre nourriture que vous dégusterez sur votre terrasse.

Le Siwichai, tout proche, loue des chambres similaires pour 200 B. Il possède un restaurant sur le quai. Le Samchai, Soi 10, en venant de Th Surasakdi 1, pro­pose des chambres correctes à 180 B (350 B avec clim.). Tous trois sont bien aé­rés, avec de petites terrasses où l’on peut, le soir, prendre un bon repas.

Les Grand Bungalows, Soi 18, loue des bungalows de tailles diverses, de 400 à 1 000 B. Tous sont prévus pour accueillir plusieurs personnes. La clientèle est en ma­jeure partie thaïlandaise et chinoise.

Il y a dans le centre-ville quelques récents hôtels de grand standing, dont le Laemthong Residence Hotel, un établissement de 20 étages à deux pas de Th Sukhumvit. Le tarif des chambres, avec tout le confort, s’échelonne entre 700 et 1 000 B. Piscine et courts de tennis sur place.

Le City Hotel, 6/126 Th Sukhumvit, demande un minimum de 2 300 B pour ses chambres spacieuses. Un escalator mène au salon de réception, au 2e étage. Les aménagements incluent un pub, un coffee-shop, une salle de remise en forme et un centre d’affaires.

http://hotel-thailande.com/

http://hotel-thailande.com/

Technorati Tags: ,

Posted in actualite Thailande, hotel Pattaya | Tagged , | Leave a comment