VACANCES KO PHA-NGAN

Depuis vingt ans, ce petit bout de jungle est l’île sur laquelle convergent les fêtards. Tous les mois, ils sont des milliers à faire le pèlerinage de Hat Rin pour la fête de la Pleine Lune. L’afflux mensuel d’argent a favorisé un développement rapide, aussi Ko Pha-Ngan a perdu sa raison d’être et se cherche une nouvelle vocation.
Comparé au reste de l’île, Hat Rin reçoit un nombre disproportionné de visiteurs puisque les raveurs arrivent par bateaux entiers sur la péninsule pour les légendaires fêtes de la plage du Soleil levant (Sunrise Beach). La plupart dorment toute la journée et, malgré une bouteille vide parfois sur la plage, le cadre conserve toute sa beauté.
Si l’ambiance routards prévaut encore, l’île s’embourgeoise et séduit une clientèle familiale. Chaque année, les vieux abris rudimentaires disparaissent, remplacés par de beaux hébergements tout neufs. Bientôt les expressions anglaises, « infinity pool » (piscine à débordement) et « personal butler » (majordome) entreront dans le dictionnaire local, en chassant peut-être les « another whiskeybucket please » (« un autre seau de whisky, s’il vous plaît »). Pas d’affolement pour autant, la belle jungle intérieure garde son mystère et les côtes nord et est dissimulent de nombreuses baies où accrocher son hamac et regarder la mer monter.
Ko Pha-Ngan est la cinquième île de Thaïlande par sa superficie (193 km2). La ville de Thong Sala en est la capitale administrative, Hat Rin la capitale festive et Chalok Lam, petite bourgade au nord, commence à grandir et à prendre des airs de centre commercial.
La plupart des visiteurs de l’île séjournent sur la langue de terre appelée Hat Rin. Ce cap montagneux flanqué de plages de chaque côté est le site de la célèbre fête de la Pleine Lune qui font chaque mois le plein de raveurs . Le reste de l’île est beaucoup plus calme, même si petit à petit le développement se traduit par un accroissement de la population sur les côtes ouest et sud. Quelques belles plages sur le littoral nord, dotées d’infrastructures modernes, conservent pourtant leur atmosphère tranquille de bout du monde. La côte est, pratiquement déserte. est paisible.

Vous ramènerez peut-être vos meilleurs souvenirs de vacances de Ko Pha-Ngan. Veillez quand même à ne pas vous faire avoir et évitez les situations qui pourraient gâcher le bonheur d’être en pleine jungle sur une île parfois trop ardente. Pensez a réserver votre hôtel Koh Phangan sur internet avant la  » full moon party ».

Technorati Tags:

Posted in hotel Koh Phangan | Tagged | Leave a comment

Les hotels au nord d’haad Rin sur Ko Phangan

Vers la pointe nord de la plage, le See view Haadrin Resort, très tranquille, dispose de bungalows bien espacés, avec salle de bain, facturés 250/600 B.

Construit sur un promontoire rocheux l’extrémité nord de Hat Rin, le Mountain Sea Bungalows partage des marches de ciment (inondées à marée haute), avec le Serenity Hill Bungalows. Ces deux établissements dotés de cabanes avec s.d.b. à 200/500 B ont l’avantage d’offrir plus de calme, la nuit, que les hébergements installés directement sur la plage.

Derrière le principal chapelet d’établisse­ments en bordure de la plage, a surgi une seconde rangée de bungalows à 100/150 B, comprenant notamment le Bumblebeil Huts, le Haad Rin Hill et le Jonathan.

Accroché aux flancs de la colline, au centre de la pointe sud de Hat Rin, sur plombant la mer et caressé par les dernier rayons du soleil couchant, le Sun Cliff Resort , au milieu de rochers géants et d’une végétation, dense, comprend 28 bungalows sur pilotis joliment aménagés, à 200 B (pour les plus petits) et 600 B (pour les plus grands), avec ventilateur douche et toilettes. La plupart sont dotés de balcons avec hamacs. C’est la meilleure adresse d’hotel de Koh Phangan.

Le Hua Laem Resort, moins attirant mais plus cher, bénéficie d’un emplacement simillaire, de l’autre côté des collines. Pour vous rendre à ces établissements, suivez les indications le long de la route qui traverse le cap. Un chemin partant de cette route monte le long des collines et débouche, au sommet, sur le Leela Beach Bungalows, com­posé d’un ensemble de cabanes en bambou à toit de palme, équipées de moustiquaires, à 80 B en simple/double. Celles-ci sont dis­persées au milieu d’une cocoteraie recou­verte d’une fine couche de sable et caressée par la brise. Le Leela Beach est tenu par une famille de Thaïlandais très accueillante, qui sert une cuisine « maison » savoureuse, et se situe à 20 minutes à pied de Hat Rin.

Technorati Tags:

Posted in hotel Koh Phangan | Tagged | Leave a comment