Votre séjour à Koh Phi Phi en Thailande

http://hotel-thailande.com/Krabi.html

http://hotel-thailande.com/Krabi.html

La beauté peut être un terrible fardeau. Celle de Phi Phi pourrait bien signifier sa fin. Tout le monde convoite ce petit paradis terrestre où les touristes s’ébattent dans des eaux vertes translucides et mitraillent de leur objectif les long-tail boats voguant entre des falaises déchiquetées. Avec ses plages aux courbes ondulantes et aux. sables blonds, ses coraux multicolores et ses fabuleuses forêts tropicales, il n’est pas étonnant que Phi Phi soit devenue la vedette de la côte d’Andaman. Et, comme toute bonne starlette, l’île peut faire la fête toute la nuit et rester éblouissante le lendemain matin. Malheureusement rien, ni personne, ne peut tenir un tel rythme en conservant sa séduction et, si aucune limite n’est fixée, un désastre écologique guette Phi Phi.

Le dramatique tsunami du 26 décembre 2004 a balayé pratiquement toutes les constructions des baies jumelles d’Ao Ton Sai et d’Ao Lo Dalam, dont la densité trop élevée menaçait l’équilibre écologique. En terme de pertes humaines et matérielles,Ko Phi Phi est l’endroit qui a le plus souffert, après Khao Lak et Bang Niang dans la province de Phang-Nga. On pouvait espérer qu’après le tsunami, on tirerait les leçons des erreurs du passé. Mais rien n’a changé : Ao Ton Sai a retrouvé pratiquement le même visage qu’avant la catastrophe. Seules différences : une usine de traitement des eaux, inaugurée en 2006, a résolu provisoirement les problèmes de ravitaillement en eau et les gens commencent à jeter les déchets dans les poubelles. Participez à la protection de l’en­vironnement : déposez vos ordures et celles que vous voyez dans ces nouvelles poubelles. Sur les autres baies aussi, le commerce a repris comme à l’accoutumée.

Le souvenir du tsunami plane sur Phi Phi à travers les mémoriaux aux victimes, les photos des bénévoles qui ont aidé à recons­truire restaurants et pensions, et à travers la gratitude à l’égard de l’industrie touristique qui a contribué à relancer l’économie de l’île, une reconnaissance qui s’étend à tous les visiteurs anciens et nouveaux, et à laquelle on ne peut rester insensible.

Même si Ko Phi Phi semble plus chère que le reste du pays (Phuket et Ko Samui mis à part), ce petit coin de paradis vous paraîtra vraiment bon marché comparé aux autres îles de charme de la planète.

Partager :
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Google Bookmarks
  • MisterWong
  • Reddit
  • Add to favorites
  • LinkedIn
  • viadeo FR
  • Facebook
  • Twitter
  • Tumblr

Technorati Tags:

This entry was posted in Hotel Koh Phi Phi and tagged . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *