VOYAGE EN THAILANDE : LES SAVEURS DU SUD

Amateurs de saveurs douces, prenez garde : la cuisine du Sud est incontestablement la plus épicée dans un pays où toutes les cuisines régionales sont déjà très relevées, et a aussi tendance à être très salée. Les fruits de mer, bien sûr, tiennent une place de choix. ll peut s’agir de poisson frais grillé ou ajouté à une soupe, ou encore de poissons et crevettes saumurés ou fermentés, servis sous forme de sauces ou de condiments. Deux des principales cultures du Sud, la noix de coco et la noix de cajou, entrent dans la composition de nombreux plats. Les légumes ne sont pas en reste : la quasi-totalité des repas sont accompagnés d’un plateau d’herbes et de légumes frais, ainsi que d’une sauce épicée à base de pâte de crevettes, de piments, d’ail et de citron. Parmi les légumes locaux à goûter, citons le sà-tor (un légume vert amer similaire au haricot), le lôukniang (un haricot rond vert foncé) et le métriang (semblable à de grands germes de soja vert foncé).
Parmi les plats qui pourront vous être proposés, citons les suivants :
Kaeng tai plaa – un curry de poisson intensément épicé et salé qui contient du dal blah (estomac de poisson salé); bien meilleur qu’on ne l’imagine.
Khà-nôm fin nâm yaa – ce plat de nouilles de riz fermentées, nappé d’une sauce très pimentée similaire au curry, est toujours accompagné d’un plateau d’herbes et de légumes frais.
Khâo yam – très appréciée au petit-déjeuner, cette spécialité se compose de riz recouvert d’herbes finement ciselées, de germes de soja, de crevettes séchées, de noix de coco grillée et de poudre de piment rouge, le tout servi avec une sauce aigre-douce à base de poisson.
Kaeng sôm – appelée gaang léuang (curry jaune) dans le centre de la Thaïlande, cette soupe aigre épicée doit sa couleur à l’usage copieux de curcuma, une racine couramment utilisée dans la cuisine du Sud.
Ngôp – sorte de curry grillé, ce plat est une pâte au lait de coco, aux herbes et aux fruits de mer, enveloppée dans une feuille de bananier et grillée jusqu’à ce qu’elle soit ferme.
Kài trôat haat yai – le célèbre poulet frit de Hat Yai tire son goût puissant d’une marinade contenant des épices séchées.

Partager :
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Google Bookmarks
  • MisterWong
  • Reddit
  • Add to favorites
  • LinkedIn
  • viadeo FR
  • Facebook
  • Twitter
  • Tumblr

Technorati Tags:

This entry was posted in actualite Thailande and tagged . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *