Wat Phra Kaew de Chiang Rai en Thailande

Baptisé à l’origine Wat Paa Yia (monastere de la « Forêt de bambou ») en dialecte local, c’est le temple bouddhique le plus vénéré de la ville. La légende raconte que la foudre frappa le chédi octogonal en 1434, lequel, en s’effondrant, fit apparaître le Phra Kaew Morakot ou bouddha d’Émeraude (aujour­d’hui en jade).

Dans les années 90, un artiste chinois a reçu commande de cette nouvelle statue sculptee dans du jade canadien. Appelée Piga Yok Chiang Rai (le « bouddha de Jade de Chiang Rai »), c’est une copie intention­nellement très proche, mais non exacte, du Phra Kaew Morakot, faisant 48,3 cm de large à la base et 65,9 cm de haut (l’origi­nal mesure 48,3 et 66 cm).

En juin 1991, elle a été temporairement installée dans le wihâan central pour prendre place plus récemment dans une salle qui lui est consacrée, le Haw Phra Kaew (salle du Bouddha de pierres précieuses).Plus d’informations sur notre site dedie aux hotels de Chiang Rai.

Le wihâan principal est un bâtiment de taille moyenne en bois, bien conservé, avec de splendides portes en bois sculpté. Le chédi qui se trouve derrière date de la fin du XlVe siècle ; il est caractéristique du style Lanna.

Partager :
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Google Bookmarks
  • MisterWong
  • Reddit
  • Add to favorites
  • LinkedIn
  • viadeo FR
  • Facebook
  • Twitter
  • Tumblr

Technorati Tags:

This entry was posted in actualite Thailande, hotel Chiang Rai and tagged . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *